Respecter le croyant-Niveau 5

Respecter le croyant   Allah a créé l’homme et lui a donné une très belle forme. Il a mis à sa disposition tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il lui a donné la raison, une langue, deux lèvres, deux yeux, et deux oreilles afin qu’il utilise ces organes dans ce qui fait mériter l’agrément de Allah ta^ala. Allah a créé l’homme afin que celui-ci L’adore et qu’il utilise ses organes dans l’obéissance à Allah. Allah ta^ala dit : (wa sawwarakoum fa-’ahsana souwarakoum wa ‘ilayhi l-masir) ce qui signifie : « Il vous a créés et vous a donné une belle morphologie, à Lui le devenir » [sourat At-Taghaboun/3]. Allah a accordé au croyant un privilège qui le distingue des autres car le croyant accomplit l’obligation la plus éminente que Allah lui a ordonné...

La rupture des relations familiales-Niveau 5

La rupture des relations familiales   Rompre les relations familiales est un péché du corps et fait partie des grands péchés. C’est qu’une personne ne donne pas de nouvelle à ses proches de sorte qu’ils en ressentent un grand manque et au point que leurs cœurs éprouvent vis-à-vis d’elle un rejet, ou bien qu’elle cesse de les soutenir financièrement alors qu’ils sont dans le besoin, ou bien qu’elle cesse de leur rendre visite sans excuse. On est excusé par exemple lorsqu’on n’a plus d’argent avec lequel on les aidait habituellement ou bien dans le cas où l’on possède de l’argent mais on en a besoin pour quelque chose de prioritaire. Allah ta^ala dit : (fahal ^açaytoum ‘in tawallaytoum ‘an toufsidou fi l-‘ardi wa touqatti^ou‘ arhamakoum; oula’ika la^anahoumou...

Le ^ouqouq envers les parents-Niveau 5

Le ^ouqouq envers les parents   Le ^ouqouq  -faire un tort grave à ses parents compte parmi les grands péchés dont les auteurs sont menacés d’un châtiment intense en enfer. Le ^ouqouq envers ses parents ou envers l’un des deux parents signifie : causer aux deux parents ou à l’un des deux une nuisance qui n’est pas négligeable selon les mœurs des gens. Cela dit, faire du tort à ses parents est interdit, que le tort infligé soit grave ou léger. Parmi les exemples de ^ouqouq, il y a insulté sa mère ou son père, les frapper l’un ou l’autre, ou encore les humilier tous les deux ou humilier l’un des deux. C’est également un ^ouqouq d’obéir à sa mère pour contribuer à une injustice envers son père, ou inversement : obéir à son père pour contribuer à une injustice envers...

Les jeux interdits-Niveau 5

Les jeux interdits   Jouer à des jeux interdits par la Loi fait parties des péchés de la main. Parmi ces jeux interdits -qui sont nombreux- on compte : la figuration d’un être ayant une âme, les jeux de dés, les jeux de cartes et d’autres jeux que ces deux derniers lorsqu’ils s’appuient sur le hasard et la conjecture et non sur la réflexion et le calcul. De plus, les jeux interdits mènent à la dispute et à la discorde entre les gens et ils entraînent beaucoup de maux. Les jeux de dés En arabe, cela se dit nard ou encore nardachir par référence au premier des rois perses pour qui ce jeu a été inventé. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (man la^iba bi n-nardachiri faka’annama ghamaça yadahou fi lahmi khinzirin wa damihi) ce qui signifie : « Celui...

Les vertus de la science-Niveau 5

Les vertus de la science; appliquer la science Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (talabou l-^ilmi faridatoun ^ala koulli mouslim) ce qui signifie : «Quérir la science est une obligation pour tout musulman» [rapporté par Al-Bayhaqiyy]. L’apprentissage de la science et l’instruction dans les lois pratiques de la religion sont les choses les plus nobles auxquelles on puisse consacré le plus précieux de son temps. En effet, la voie saine qui mène à la préservation de soi-même et de sa propre famille du châtiment de l’enfer, c’est d’apprendre les choses de la religion, c’est-à-dire apprendre ce que Allah a rendu obligatoire d’accomplir et apprendre ce que Allah nous a ordonné d’éviter. Allah tabaraka wa ta^ala dit : (yarfa^i l-Lahou l-ladhina...

Le mensonge-Niveau 5

Le mensonge   Le mensonge fait partie des péchés de la langue ; c’est dire quelque chose qui n’est pas conforme à la réalité, sciemment, c’est-à-dire tout en sachant que l’information que l’on donne n’est pas conforme à la réalité. Mentir est interdit, que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant. Le Prophète  salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (la yaslouhoul-kadhibou fi jiddin wa la  fi hazl) ce qui signifie : «Le mensonge n’est autorisé ni en étant sérieux, ni en plaisantant» [rapporté par Al-Bayhaqiyy]. Il a dit aussi : (‘iyyaka wa l-kadhiba fa’inna l-kadhiba yahdi ‘ila l-foujouri wa ‘inna l-foujoura yahdi ‘ila n-nar ; wa la yazalou l-^abdou yakdhibou wa yataharra l-khadhiba hatta youktaba ^inda l-Lahi kadh-dhaba) ce qui signifie : «Prends garde au...

La médisance et la calomnie-Niveau 5

La médisance; la calomnie; rapporter les paroles pour semer la discorde   Allah ta^ala dit : (ma yalfidhou min qawlin ‘il-la ladayhi Raqiboun ^Atid) ce qui signifie : « Pas une parole qu’il prononce sans  que soient auprès de lui Raqib et ^Atid » Cette ‘ayah montre que tout ce que l’homme prononce de bien ou de mal est consigné par deux anges dont l’un est nommé Raqib et l’autre, ^Atid. Il convient que la personne raisonnable se garde de dire du mal quel qu’il soit, notamment de faire de la médisance, de calomnier ou de rapporter les propos des uns aux autres pour semer la discorde. Ces trois choses comptent parmi les péchés de la langue et sont des comportements blâmables. Il a été rapporté qu’un des compagnons s’est adressé à sa langue et lui a dit : « Ô...

L’orgueil et l’envie-Niveau 5

L’orgueil, l’animosité et l’envie   L’orgueil, l’animosité et la jalousie font tous trois partie des péchés du cœur. Ce sont des comportements blâmables, que beaucoup de gens cependant méconnaissent faute d’avoir appris en quoi ils consistent et comment les éviter. 1.  L’orgeuil C’est le refus de la vérité énoncée par autrui et le mépris des gens. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (al-kibrou batarou l-haqqi wa ghamtou n-nas) ce qui signifie : « L’orgueil, c’est refuser la vérité et mépriser les gens » [rapporté par Mouslim]. « Refuser la vérité » signifie la rejeter et ne pas l’accepter de la part de celui qui l’a énoncée. « Mépriser les gens » signifie les dédaigner. On comprend de ce hadith que l’orgueil consiste à refuser la vérité dite par...

Aimer Allah et aimer Son Messager-Niveau 5

Aimer Allah et aimer Son Messager   Aimer et détester comptent parmi les actes du cœur et il est du devoir de la personne responsable de les employer, c’est-à-dire d’aimer ou de détester, en conformité avec la Loi de Allah ta^ala, d’aimer Allah ta^ala et tout ce qui est conforme à Sa Loi et de détester le diable (le chaytan) et les péchés qu’il suggère. 1.  Aimer Allah et Son Messager Il est du devoir de la personne responsable d’aimer Allah ta^ala, d’aimer Sa parole et d’aimer son Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, et ce, en suivant les ordres de la Loi et en se gardant des interdits.  Allah ta^ala dit : (qoul ‘in kountoum touhibbouna l-Laha fattabi^ouni youhbibkoumou l-Lah) ce qui signifie : « Dis : Si vous aimez Allah, alors suivez-moi, vous aurez ainsi...

La patience et l’endurance-Niveau 5

La persévérance, la patience et l’endurance; la satisfaction envers Allah   Allah ta^ala dit : (‘ista^inou bi s-sabri wa s-salati ‘inna l-Laha ma^a s-sabirin) ce qui signifie : « Aidez-vous par la patience et par  la prière, certes, Allah soutient et aide ceux qui front preuve de patience » [sourat Al-Baqarah / 153]. La patience (as-sabr) Compte parmi les devoirs du cœur. Elle consiste à retenir son âme et la contraindre à une chose qu’elle réprouve mais qu’elle peut supporter ou lors de la séparation d’une chose qu’elle désir. La patience (as-sabr) est de trois sortes : La persévérance dans l’accomplissement de ce que Allah a rendu obligatoire comme actes d’obéissance. La résistance face à ce que Allah a interdit. L’endurance face aux difficultés et aux...

La sincérité dans l’adoration-Niveau 5

La sincérité dans l’adoration; l’insincérité; l’infatuation   La sincérité dans l’adoration fait partie des obligations du cœur. Elle fait aussi partie du bon comportement. Faire preuve de sincérité dans l’adoration  Signifie: accomplir l’acte d’obéissance à Allah ta^ala pour Allah ta^ala uniquement, c’est-à-dire ne pas rechercher par son acte les louanges, les regards respectueux ni les égards de la part des gens. Allah ta^ala a fait de la sincérité une condition pour que les bonnes œuvres soient récompensées. Allah ta^ala dit: (faman kana yarjou liqa’a Rabbihi falya^mal ^amalan salihan wa la youchrik bi^ibadati Rabbihi ‘ahada) ce qui signifie : «Celui qui croit au jour du jugement, qu’il accomplisse des bonnes œuvres et qu’il ne recherche l’agrément de personne...

Le Hajj –Le pèlerinage à la Mecque-Niveau 5

Le Hajj – Le pèlerinage à la Mecque   Allah ta^ala dit : (wa li l-Lahi ^ala n-naci hijjou l-bayti mani stata^a ’ilayhi sabila) ce qui signifie : «Allah a ordonné de faire le pèlerinage à la Maison [sacrée] pour qui en a la capacité»              [Ali ^Imran / 97]. Le pèlerinage est l’une des choses les plus éminentes de l’Islam et il est obligatoire pour toute personne responsable (moukallaf), libre, qui en a la capacité. Il en est de même pour la ^oumrah. Il est donc un devoir de les accomplir une fois dans sa vie et il est recommandé de les répéter plusieurs fois. Le pèlerinage possède une faveur, celui d’être une expiation pour les grands péchés comme pour les petits péchés conformément à la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam : (man hajja falam...

La zakat – l’aumône obligatoire –Niveau 5

La zakat – l’aumône obligatoire –   Allah ta^ala dit : (wa ‘aqimou s-salata wa ‘atou z-zakat) ce qui signifie : «Accomplissez la prière et donnez la zakat» [sourat Al-Baqarah / 43]. Dans la langue arabe, le mot zakat signifie «la purification» et «l’accroissement». Selon la Loi, c’est le nom de ce que l’on paye sur un bien ou sur le corps, de façon spécifique. La zakat a été appelée ainsi parce que les biens s’accroissent par la bénédiction du versement de la zakat et parce que celle-ci purifie des péchés celui qui la paye. La zakat fait partie des choses les plus éminentes de l’Islam ; Allah l’a ordonnée la deuxième année après l’Hégire. Les choses sur lesquelles la zakat est un devoir La zakat est un devoir sur certaines choses, parmi lesquelles : 1.  le...

Le jeûne-Niveau 5

Le jeûne   Allah soubhanahou wa ta^ala a ordonné aux musulmans de jeûner le mois de Ramadan. Allah ta^ala dit : (ya’ ayyouha l-ladhina ‘amanou koutiba ^alaykoumou s-siyamou) ce qui signifie : «Ô vous qui avez cru, le jeûne est un devoir pour vous» [sourat Al-Baqarah / 183]. Cette obligation a été révélée au mois de Cha^ban de la deuxième année après l’Hégire. Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation éminente et fait partie des choses les plus importantes de l’Islam. Les musulmans se réjouissent de son approche : c’est le mois des bienfaits, des actes d’obéissances et des bénédictions. C’est le meilleur mois de l’année. Parmi les nuits de ce mois il y a la meilleure des nuits : la nuit de al-qadr  -la nuit de la valeur-. Jeûner, c’est s’abstenir pendant la...

La prière du vendredi-Niveau 5

La prière du vendredi (al-joumou^ah)   Le vendredi est le meilleur jour de la semaine. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (khayrou yawmin tala^at ^alayhi ch-chamsou yawmou l-joumou^ati  fihi khouliqa ‘ Adamou wa fihi oudkhila l-jannata, wa fihi ‘oukhija minha) ce qui signifie : «Le meilleur jour où le soleil se lève est le vendredi, c’est ce jour-là que fut créé ‘Adam, en ce qu’il en fut introduit au Paradis et en ce jour qu’il en fut sorti» [rapporté par Mouslim]. Allah ta^ala a ordonné de faire ce jour-là une prière à l’occasion de laquelle les musulmans se réunissent et qu’ils accomplissent ensemble dans al masjidou l-jami^ -la mosquée où on accomplit la prière de la Joumou^ah-, partout dans les pays musulmans. La prière du vendredi...

Leçon 11 La prière en assemblé-Niveau 5

La prière en assemblé   Notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a fortement incité à prier en assemblée et a ordonné que les cinq prières soient faites en assemblée de sorte que l’accomplissement de ce rite soit manifeste. En effet, le rassemblement des musulmans pour accomplir en assemblée une obéissance à Allah comporte un grand bien, et le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (salatou l-jama^ati tafdoulou salata l-fadh-dhi bisab^in wa ^ichrina darajah) ce qui signifie : «La prière en assemblée est meilleur que celle de l’individu seul de vingt-sept degrés» [rapporté par Ibnou Majah, At-Tirmidhiyy et Ahmad Ibnou Hanbal ], C’est-à-dire que la prière en assembler est meilleur et plus récompensée que la prière que l’on fait...

Les choses qui annulent la prière-Niveau 5

Les choses qui annulent la prière   Il convient que le musulman ait le khouchou^ pour Allah et qu’il se garde de tout ce qui annule la prière. La prière est annulée notamment si celui qui prie parle pendant la prière en disant des paroles faisant partie du langage courant des gens et qui ne sont pas une évocation de Allah, et ce de façon délibérée, en se rappelant qu’il est dans la prière, fût-ce en prononçant deux lettres ou même une seule lettre ayant un sens, par exemple (qi) ou (^i). si celui qui prie fait de nombreux mouvements d’un temps équivalent au temps que dure une rak^ah. Certains savants ont dit que la prière est annulée si celui qui prie fait trois mouvements consécutifs. si celui qui prie mange en se rappelant qu’il est dans la prière, fût-ce peu...

La validité de la prière-Niveau 5

Les conditions de validité de la prière Les conditions de validité de la prière sont les choses préalables auxquelles il est indispensable de satisfaire avant de commencer la prière. Ces conditions sont les suivantes 1.  être musulman Ainsi la prière de la part d’un mécréant n’est pas valable; 2.  pour l’enfant, avoir atteint l’âge de «la distinction» Autrement dit un âge auquel il comprend la parole qu’on lui adresse et sait y répondre. Il est également une condition d’être sain d’esprit et de ne pas être fou. 3.  la purification des deux hadath C’est-à-dire qu’il ait fait le woudou’, et n’avoir ni de petit hadath ni de grand hadath. 4.  la pureté des vêtements; du corps; de l’emplacement de la prière et ce que l’on porte sur soi Par conséquent, si on a dans sa...

Les piliers de la prière-Niveau 5

Les piliers et les actes recommandés de la prière La prière comporte des piliers, c’est-à-dire des actes obligatoires, et des actes recommandés (sounnah). Les piliers sont les actes de la prière qui sont indispensables pour la validité de la prière. Les actes surérogatoires, quant à eux, sont les actes dont l’accomplissement augmente les récompenses de qui les fait, mais le fait de les délaisser n’invalide pas la prière. Nous, nous les accomplissons pour suivre l’exemple du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Les piliers de la prière Les piliers de la prière sont au nombre de dix-sept : 1- l’intention Elle a lieu dans le cœur. On fait l’intention d’accomplir une prière obligatoire s’il s’agit d’une prière obligatoire et on désigne la prière si...

Les temps des prières-Niveau 5

Les temps des prières   Allah ta^ala dit :(‘innas-salata kanat ^ala l-mou’minina kitaban mawqouta) ce qui signifie : «Certes la prière a été prescrite pour les croyants dans des temps déterminés» [sourat An-Niça’/103]. La prière est la meilleure des œuvres après la croyance en Allah et Son Messager. Allah a rendu obligatoire cinq prières par jour et nuit pour tout musulman pubère et sain d’esprit. Le musulman pubère et sain d’esprit doit donc les observer et apprendre comment le temps de chacune d’entre elles commence et finit. Les cinq prières et leurs temps respectifs sont : La prière du dhouhr Qui est de quatre rak^ah- son temps commence lorsque le soleil s’écarte du milieu du ciel (le zénith) en direction du couchant et finit lorsque l’ombre d’une chose...

Le hadath et ghousl obligatoire-Niveau 5

Leçon 6 Le hadath et le ghousl obligatoire   Il y a deux sortes de hadath : le petit hadath et le grand hadath. Le petit hadath C’est l’avènement de l’une des choses qui annulent le woudou’, comme par exemple la sortie de gaz, d’urine ou de selles, etc… Le grand hadath C’est l’avènement de l’une des choses qui rend obligatoire le ghousl. Elles sont au nombre de cinq : (1) la sortie de maniyy –le sperme ou son équivalent féminin–, (2) le rapport sexuel, (3) la fin des règles, (4) la fin du sang des lochies et (5) l’accouchement. La purification du grand hadath se fait par le ghousl, qui comprend des actes obligatoires et des actes obligatoires et des actes recommandés. Les actes obligatoires du ghousl sont au nombre de deux l’intention au moment de laver la...

L’Istinja’-Niveau 5

L’Istinja’   Il est un devoir de faire l’istinja’ –de se nettoyer– de toute substance impure selon la Loi de l’Islam, humide et sortant des deux orifices inférieurs, antérieur ou postérieur, telle que l’urine et les selles. L’istinja’ se fait avec de l’eau purificatrice ou à l’aide d’un objet capable d’ôter la substance humide, pur, consistant et non respectable –par exemple une pierre ou du papier–. L’istinja’ avec de l’eau l’istinja’ à la suite des selles consiste à verser de l’eau purificatrice sur l’orifice par où la najaçah est sortie et à frotter avec la main gauche jusqu’à ce que la najaçah disparaisse de l’orifice et que l’endroit soit purifié. L’istinja’ avec des pierres Lorsqu’on veut utiliser un objet capable d’ôter la substance humide, pur,...

Le woudou’ (II)-Niveau 5

Les choses qui annulent le woudou’   Lorsque les choses qui annulent le woudou’ arrivent à quelqu’un qui a fait son woudou’, il n’est plus valable qu’il fasse la prière sauf s’il fait de nouveau le woudou’. Les choses par lesquelles le woudou’ est rompu sont les suivantes : la sortie de quoi que ce soit par l’un des deux orifices inférieurs –antérieur ou postérieur–, comme la sortie d’urine, de selles, de gaz, de calculs, de vers ou autre. toucher avec l’intérieur de la main le sexe ou l’anus d’un être humain, le sien ou celui de quelqu’un d’autre, sans rien qui empêche le contact direct. le contact peau contre peau avec une personne ‘ajnabiyyah –de sexe féminin qui n’est pas inépousable à jamais à cause de liens de sang, d’allaitement ou de mariage– ayant...

Le woudou’ (I)-Niveau 5

Le woudou’: actes obligatoires et actes surérogatoires   Le woudou’ fait partie des conditions de validité de la prière, conformément à la parole de Allah ta^ala : (Ya ayyouha l-ladhina amanou idha qoumtoum ilas-salati aghsilou woujouhakum wa aydiyakoum ilal-marafiqi wa msahou birou’ouçikoum wa arjoulakoum ilal-ka^bayn.) Ce qui signifie : «Ô vous qui avez cru, quand vous vous apprêtez à faire la prière, lavez vos visages, vos mains et vos avant-bras jusqu’aux coudes, passez les mains mouillées sur vos têtes et lavez vos pieds jusqu’aux chevilles» [sourat Al-Ma’idah / 6] Le woudou’ comporte des actes obligatoires et des actes surérogatoires, il y a d’autre part un certain nombre de choses qui annulent le woudou’. Les actes obligatoires du woudou’ Il y a six actes...

Se purifier des substances impures-Niveau 5

Se purifier des najaçah – des substances impures selon la Loi de l’Islam-   Parmi ce qui est une najaçah on cite : l’urine, les selles, le sang, le pus, le vomi, les boissons alcoolisées, la maytah  –excepté celle des poissons, des criquets et des humains- ainsi que ses os et ses poils. On distingue la najaçah perceptible de la najaçah imperceptible. La najaçah perceptible (^ayniyyah) c’est la najaçah dont on distingue la couleur, le goût ou l’odeur ou une quantité restante. On purifie l’endroit souillé par la najaçah perceptible en éliminant la substance puis en versant de l’eau purificatrice sur l’endroit souillé par l’impureté. Lorsque la couleur, le goût et l’odeur ont disparu, l’endroit est purifié. La najaçah imperceptible (houkmiyyah) C’est la...

Les actes des personnes responsables-Niveau 5

Le jugement de la Loi de l’Islam relatif aux actes des personnes responsables   Les actes des personnes responsables sont de sept catégories selon le jugement de la Loi de l’Islam : Le devoir (al-wajib ou al-fard) ; l’acte surérogatoire (al-mandoub);  l’illicite ou l’interdit (al-haram) ; l’acte déconseillé (al-makrouh); l’acte autorisé (al-moubah) ; l’acte valable (as-sahih) et l’acte non valable (al-batil). 1- Le devoir On l’appelle aussi l’acte obligatoire. C’est l’acte pour lequel celui qui le fait sera récompensé et celui qui le délaisse mérite d’être châtié. Il est de deux sortes : l’obligation personnelle (fardou ^ayn) et l’obligation communautaire (fardou kifayah). L’obligation personnelle (fardou ^ayn) : c’est un acte que toute personne responsable a le...

La croyance en la destinée-Niveau 5

La croyance en la destinée du bien et du mal   Allah ta^ala dit :(‘inna koulla chay’in khalaqnahou biqadar) Ce qui signifie : que Allah crée toute chose par Sa prédestination exempte de début [sourat Al-Qamar / 49]. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (al-‘imanou ‘an tou’mina bi l-Lahi wa mala’ikatihi wa koutoubihi wa rouçoulihi wa l-yawmi l-‘akhiri wa tou’mina bi l-qadri khayrihi wa charrihi) ce qui signifie : « La foi c’est que tu croies en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et en le jour dernier et que tu croies que les créatures, qu’elles soient du bien ou du mal existent par Sa prédestination éternelle exempte de début »[rapporté par Mouslim]. Nous avons exposé dans les leçons précédente quelques explications de ce...

Les sortes de mécréances-Niveau 5

Les sortes de mécréances et les catégories de mécréants   Allah ta^ala dit : (‘inna l-ladhina kafarou wa saddou ^an sabili l-Lahi thoumma matou wa houm kouffaroum falan yaghfira l-Lahou lahoum) Ce qui signifie « Certes, ceux qui ont mécru et ont empêché les gens de suivre la voie agréée par Allah puis sont morts mécréants, à ceux-là Allah ne pardonne pas » [sourat Mouhammad/34]. La mécréance est l’opposé de la croyance, tout comme l’obscurité est l’opposé de la lumière. Elle se divise en trois catégories : l’assimilation (tachbih), le démenti (takdhib) et l’athéisme (ta^til). L’assimilation ou tachbih C’est-à-dire le fait d’assimiler Allah a ses créatures. C’est par exemple le cas de celui qui attribue à Allah la position assise, la forme ou l’aspect. C’est le...

La foi en le Prophète (IV)-Niveau 5

La foi en ce qui est rapporté du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam (IV) : (le Paradis et l’enfer)   Parmi les choses que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a transmises et auxquelles il est un devoir de croire, il y a le Paradis et l’enfer. Le Paradis C’est la demeure de la paix, de la félicité et de la joie. Allah l’a préparé pour les croyants. Il contient des fleuves de miel pur, de lait et d’un khamr qui n’est pas comme les boissons alcoolisées de ce bas monde qui font perdre la raison; et il y a au Paradis d’autres sortes de félicités éternelles. Au Paradis la félicité est sensible : le musulman l’éprouve par le corps et par l’âme. Au Paradis il y a des degrés, certains sont plus élevés que d’autres. Le plus haut des degrés du Paradis est...

La foi en le Prophète (III)-Niveau 5

La foi en ce qui est rapporté du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam (III) : (le pont, le bassin, l’intercession)   Parmi les choses dont le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam nous a informés et auxquelles il est un devoir de croire il y a le pont, le bassin et l’intercession. Le pont (as-sirat) C’est un pont qui surplombe l’enfer et auquel les gens parviendront. L’une de ses extrémités se trouve sur la terre changée, l’autre extrémité sur un endroit situé du côté du Paradis et par-delà l’enfer. Les gens viendront pour passer sur le pont. Les mécréants ne le franchiront pas. Quant aux croyants, ils se répartissent en deux catégories : une catégorie qui ne foulera pas le pont du tout mais qui le franchira par la voie des airs, une catégorie qui le...

La foi en le Prophète (II)-Niveau 5

La foi en ce qui est rapporté du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam (II) : (le jour dernier, la résurrection, le rassemblement)   Parmi les choses que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a portées à notre connaissance et auxquelles il est un devoir de croire il y a le jour dernier, la résurrection et le rassemblement. Le jour dernier C’est le jour du jugement. Il commence avec la sortie des gens de leurs tombes et se termine lorsque les gens du Paradis seront établis au Paradis et les gens de l’enfer en enfer. Ce jour-là, le soleil se rapprochera des têtes des esclaves, il y aura des situations difficiles auxquelles les croyants pieux échapperont. Les gens seront réunis pour l’exposition à chacun de leurs actes. Leurs œuvres qu’elles soient de bien...

La foi en le Prophète-Niveau 5

La foi en ce qui est rapporté du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam (I) : (le supplice de la tombe et sa félicité et l’interrogatoire par les deux anges Mounkar et Nakir) Allah ta^ala a dit wa ma yantiquou ^ani l-hawa ‘in houwa ‘il-la wahyoun youha) ce qui signifie : « Il ne ‘s’exprime pas sous l’effet de la passion; certes, ce qu’il dit n’est qu’une révélation Allah lui révèle » [sourat An-Najm / 3-4] Allah ta^ala a envoyé notre maître Mouhammad fils de ^Abdou l-Lah fils de ^Abdou l-Mouttalib avec la religion de vérité. Il lui a ordonné de la transmettre aux gens. Notre maître Mouhammad s’est alors acquitté de cette mission en toute véracité et avec courage. Tout ce que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam  porté à notre connaissance est vérité, que...

Le miracle et le prodige-Niveau 5

Le miracle et le prodige Définition du miracle Le miracle est une chose extraordinaire, qui vient en conformité avec les dires de celui qui dit être prophète et qui ne peut être sujet à l’opposition par quoi que ce soit de semblable. Il est valable à constituer un défi. Par conséquent, ce qui est de l’ordre des choses étonnantes mais qui ne sort pas de l’ordinaire n’est pas un miracle. C’est le cas du vol de l’avion par exemple. De même, une chose extraordinaire mais qui ne s’accompagne pas de la prétention à être prophète, par exemple les choses extraordinaires qui arrivent aux saints al-‘awliya’ pluriel de al-waliyy, ceux qui suivent la voie des prophètes, ces choses-là non plus ne sont pas des miracles. Elles sont appelées des prodiges (karamat). De même, une...

L’ordre d’entrée en existence des créatures-Niveau 5

L’ordre d’entrée en existence des créatures après l’eau et le Trône Après que Allah ta^ala a crée l’eau et le Trône, il a crée le Calame élevé, la Table préservée puis le reste des créatures. Le Calame élevé et la Table préservée Il a été rapporté à propos de la description de la Table préservée qu’elle est constituée d’une perle blanche entourée d’une pierre précieuse rouge et dont l’étendue fait cinq cents ans de traversée. Allah ta^ala a ordonné au Calame d’écrire. Le Calame a donc écrit par la puissance de Allah ta^ala sans qu’aucune créature ne le tienne. Il a écrit sur la Table préservée ce qui avait déjà eu lieu et ce qui doit avoir lieu dans le bas monde jusqu’à la fin de ce bas monde. Cinquante mille ans après cela, Allah a crée les cieux et la terre...

L’eau, la première des créatures-Niveau 5

Informations parvenue au sujet du début de la création :l’eau, la  première des créatures   Lorsqu’on demanda au  salla l-Lahou ^alayhi wa sallam quel fut le début de la création – c’est-à-dire comment cet univers a commencé-, il a dit : (kana l-Lahou wa lam yakoun chay’oun ghayrouhou wa kana ^archouhou ^ala l-ma’i wa kataba fi dh-dhikri koulla chay’in thoumma khalaqa s-samawati wa l-‘ard)  ce qui signifie : « Allah existe de toute éternité alors que rien d’autre que Lui n’est de toute éternité, Son Trône (al-^arch) fut créé sur l’eau et Il a fait écrire toute chose sur la Table préservée, puis Il a crée les cieux et la terre » [rapporté par Al-Boukhariyy]. À la question qui lui a été posée, le Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam  a répondu qu’il n’y a...

Les attributs de Allah ta^ala-Niveau 5

Les attributs de Allah ta^ala   Les savants ont dit qu’il est un devoir pour chaque personne responsable de connaître treize attributs de Allah ta^ala qui sont : l’existence, l’unicité, l’exemption de début, l’exemption de fin, le non-besoin, la puissance, la volonté, la science, l’ouïe, la vue, la vie, la parole, et la différence absolue avec ce qui entre en existence. Explication 1- l’existence : il est un devoir de croire que Allah existe, il n’y a aucun doute sur Son existence ta^ala. Il existe sans endroit, il n’est pas dépendant du temps. 2- L’unicité : Allah est unique, Il n’a pas d’associé, unique par Lui-même, de par Ses attributs, de par Ses actes. 3- L’exemption de début : Allah est éternel exempte de début, il n’y a pas de début à Son existence. Il...

La croyance en l’unicité de Allah-Niveau 5

La croyance en l’unicité de Allah ta^ala   Allah ta^ala dit :( Layça kamithlihi chay’) Ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui»                      [sourat Ach-Choura /11] C’est-à-dire que Allah tabaraka wa ta^ala n’a pas de ressemblance avec les créatures. Il a été rapporté que certains juifs vinrent au Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam et lui dirent : « Ô Mouhammad, parle nous des attributs de ton Seigneur, Celui Que tu adores ». C’est alors que fut descendu par révélation qoul houwa l-Lahou ‘ahad; Allahou s-Samad; lam yalid wa lam youlad wa lam yakoun lahou koufouwan ‘ahad) Ce qui signifie : « Dis : Lui, Allah est unique. Allah est Celui Dont toutes les créatures ont besoin alors qu’Il n’a besoin de rien. Il n’enfante pas et Il n’est pas enfanté, et...

Allah est le Créateur de l’univers-Niveau 5

Allah ta^ala est le Créateur de l’univers   Allah ta^ala dit : (‘afi l-Lahi chakk) Ce qui signifie : « Il n’y a pas de doute au sujet de Allah »   [sourat Ibrahim / 10]. Certes, le premier devoir pour la personne responsable est de connaître Allah ta^ala. Allah est le Créateur de la totalité des choses existantes. En effet, si nous observons l’ensemble des choses et que nous y réfléchissons sainement, nous saurons qu’elles ont un Créateur Qui les a créées. La preuve rationnelle de l’existence de Allah ta^ala Par la raison saine nous reconnaissons qu’un écrit a forcément quelqu’un qui l’a écrit, qu’un coup a forcément été donné par quelqu’un et que de même une construction nécessite quelqu’un qui l’a construite. Ce monde avec ce qu’il comporte de créatures, a donc...

La personne responsable-Niveau 5

Qu’est-ce qu’une personne responsable   Une personne responsable selon la Loi de l’Islam c’est quelqu’un qui est pubère, sain d’esprit et à qui est parvenu l’appel à l’Islam. La puberté peut avoir lieu avec l’avènement des quinze ans lunaires ou autrement. Quant au sain d’esprit, c’est celui qui n’a pas perdu sa raison. Il est une condition que l’appel à l’Islam lui soit parvenu : cela signifie que si quelqu’un est pubère et sain d’esprit, il devient responsable par le simple fait que la base de l’appel à l’Islam lui est parvenu, c’est-à-dire qu’il lui est parvenu qu’il n’est de Dieu que Allah et que Mouhammad est le Messager de Allah. La personne à qui est parvenu l’appel à l’Islam est donc quelqu’un de responsable (moukallaf) pour qui il est obligatoire...

La croyance de vérité-Niveau 5

La croyance de vérité   Allah ta^ala, dit:(Ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Laha haqqa touqatihi wa la tamoutounna ‘il-la wa ‘antoum mouslimoun) ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, accomplissez les obligations et gardez-vous des interdictions par obéissance à Allah et ne mourrez qu’en étant musulman »  [sourat ‘Ali ^Imran / 102]. La religion de l’Islam La religion de l’Islam est la religion de vérité, celle que les raisons saines appuient, celle qui convient à toutes les époques et qui est la religion de tous les 124000 prophètes, depuis ‘Adam, le premier d’entre eux, jusqu’à Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam , le dernier des prophètes. Allah a envoyé les prophètes afin qu’ils guident les gens vers le bien, la vertu et la piété envers Allah...

2/2 Partie des comportements – Primaire 5

Les jeux interdits Leçon 8 Jouer à des jeux interdits par la Loi fait parties des péchés de la main. Parmi ces jeux interdits -qui sont nombreux- on compte : la figuration d’un être ayant une âme, les jeux de dés, les jeux de cartes et d’autres jeux que ces deux derniers lorsqu’ils s’appuient sur le hasard et la conjecture et non sur la réflexion et le calcul. De plus, les jeux interdits mènent à la dispute et à la discorde entre les gens et ils entraînent beaucoup de maux. Les jeux de dés En arabe, cela se dit nard ou encore nardachir par référence au premier des rois perses pour qui ce jeu a été inventé. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (man la^iba bi n-nardachiri faka’annama ghamaça yadahou fi lahmi khinzirin wa damihi) *ce qui signifie* «...

1/2 Partie des comportements – Primaire 5

La sincérité dans l’adoration; l’insincérité; l’infatuation Leçon 1 La sincérité dans l’adoration fait partie des obligations du cœur. Elle fait aussi partie du bon comportement. Faire preuve de sincérité dans l’adoration Signifie: accomplir l’acte d’obéissance à Allah ta^ala pour Allah ta^ala uniquement, c’est-à-dire ne pas rechercher par son acte les louanges, les regards respectueux ni les égards de la part des gens. Allah ta^ala a fait de la sincérité une condition pour que les bonnes œuvres soient récompensées. Allah ta^ala dit: (faman kana yarjou liqa’a Rabbihi falya^mal ^amalan salihan wa la youchrik bi^ibadati Rabbihi ‘ahada) * ce qui signifie * «Celui qui croit au jour du jugement, qu’il accomplisse des bonnes œuvres et qu’il ne recherche l’agrément de...

3/3 Partie des adorations – Primaire 5

Le jeûne Leçon 13 Allah soubhanahou wa ta^ala a ordonné aux musulmans de jeûner le mois de Ramadan. Allah ta^ala dit : (ya’ ayyouha l-ladhina ‘amanou koutiba ^alaykoumou s-siyamou) *ce qui signifie* «Ô vous qui avez cru, le jeûne est un devoir pour vous» [sourat Al-Baqarah / 183]. Cette obligation a été révélée au mois de Cha^ban de la deuxième année après l’Hégire. Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation éminente et fait partie des choses les plus importantes de l’Islam. Les musulmans se réjouissent de son approche : c’est le mois des bienfaits, des actes d’obéissances et des bénédictions. C’est le meilleur mois de l’année. Parmi les nuits de ce mois il y a la meilleure des nuits : la nuit de al-qadr -la nuit de la valeur-. Jeûner, c’est s’abstenir...

2/3 Partie des adorations – Primaire 5

Les temps des prières Leçon 7 Allah ta^ala dit : (‘innas-salata kanat ^ala l-mou’minina kitaban mawqouta) *ce qui signifie * «Certes la prière a été prescrite pour les croyants dans des temps déterminés» [sourat An-Niça’/103]. La prière est la meilleure des œuvres après la croyance en Allah et Son Messager. Allah a rendu obligatoire cinq prières par jour et nuit pour tout musulman pubère et sain d’esprit. Le musulman pubère et sain d’esprit doit donc les observer et apprendre comment le temps de chacune d’entre elles commence et finit. Les cinq prières et leurs temps respectifs sont : La prière du dhouhr Qui est de quatre rak^ah- son temps commence lorsque le soleil s’écarte du milieu du ciel (le zénith) en direction du couchant et finit lorsque l’ombre d’une...

1/3 Partie des adorations – Primaire 5

Le jugement de la Loi de l’Islam relatif aux actes des personnes responsables Leçon 1 Les actes des personnes responsables sont de sept catégories selon le jugement de la Loi de l’Islam : Le devoir (al-wajib ou al-fard) ; l’acte surérogatoire (al-mandoub); l’illicite ou l’interdit (al-haram) ; l’acte déconseillé (al-makrouh); l’acte autorisé (al-moubah) ; l’acte valable (as-sahih) et l’acte non valable (al-batil). 1- Le devoir On l’appelle aussi l’acte obligatoire. C’est l’acte pour lequel celui qui le fait sera récompensé et celui qui le délaisse mérite d’être châtié. Il est de deux sortes : l’obligation personnelle (fardou ^ayn) et l’obligation communautaire (fardou kifayah). L’obligation personnelle (fardou ^ayn) : c’est un acte que toute personne responsable...

3/3 Partie des croyances – Primaire 5

Les sortes de mécréances et les catégories de mécréants Leçon 13 Allah ta^ala dit : (‘inna l-ladhina kafarou wa saddou ^an sabili l-Lahi thoumma matou wa houm kouffaroum falan yaghfira l-Lahou lahoum) * Ce qui signifie* « Certes, ceux qui ont mécru et ont empêché les gens de suivre la voie agréée par Allah puis sont morts mécréants, à ceux-là Allah ne pardonne pas » [sourat Mouhammad/34]. La mécréance est l’opposé de la croyance, tout comme l’obscurité est l’opposé de la lumière. Elle se divise en trois catégories : l’assimilation (tachbih), le démenti (takdhib) et l’athéisme (ta^til). L’assimilation ou tachbih C’est-à-dire le fait d’assimiler Allah a ses créatures. C’est par exemple le cas de celui qui attribue à Allah la position assise, la forme ou l’aspect....

2/3 Partie des croyances – Primaire 5

La foi en ce qui est rapporté du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam (I) : (le supplice de la tombe et sa félicité et l’interrogatoire par les deux anges Mounkar et Nakir) Leçon 9 Allah ta^ala a dit : (wa ma yantiquou ^ani l-hawa ‘in houwa ‘il-la wahyoun youha) * ce qui signifie * « Il ne ‘s’exprime pas sous l’effet de la passion; certes, ce qu’il dit n’est qu’une révélation Allah lui révèle » [sourat An-Najm / 3-4] Allah ta^ala a envoyé notre maître Mouhammad fils de ^Abdou l-Lah fils de ^Abdou l-Mouttalib avec la religion de vérité. Il lui a ordonné de la transmettre aux gens. Notre maître Mouhammad s’est alors acquitté de cette mission en toute véracité et avec courage. Tout ce que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam porté à notre connaissance est...

1/3 Partie des croyances – Primaire 5

La croyance de vérité Leçon 1 Allah ta^ala, dit: (Ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Laha haqqa touqatihi wa la tamoutounna ‘il-la wa ‘antoum mouslimoun) * ce qui signifie * « Ô vous qui avez cru, accomplissez les obligations et gardez vous des interdictions par obéissance à Allah et ne mourrez qu’en étant musulman » [sourat ‘Ali ^Imran / 102]. La religion de l’Islam La religion de l’Islam est la religion de vérité, celle que les raisons saines appuient, celle qui convient à toutes les époques et qui est la religion de tous les 124000 prophètes, depuis ‘Adam, le premier d’entre eux, jusqu’à Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam , le dernier des prophètes. Allah a envoyé les prophètes afin qu’ils guident les gens vers le bien, la vertu et la piété envers...

Partie des comportements – Primaire 3

Quelques-unes des qualités du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam Leçon 1 Allah ta^ala dit dans la description de Son Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam : (wa ‘innaka la^ala khoulouqin ^adhim) * ce qui signifie * « Tu as certes un comportement éminent » [sourat Al-Qalam/4]. Lorsque ^A’ichah, que Allah l’agrée, fut interrogée à propos de son comportement elle a dit : (kana khoulouqouhou l-Qour’an) * ce qui signifie * « Son comportement était [conforme à toutes les bonnes qualités que Allah a ordonné aux gens d’observer dans] le Qour’an » [rapporté par Al-Boukhariyy]. Allah ta^ala a doté notre Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam d’un comportement d’excellence à tel point qu’il était connu parmi les siens sous le nom de (As-Sadiqou l-‘Amin)...

Partie des adorations – Primaire 3

Le woudou’ Leçon 1 Allah ta^ala dit : (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou ‘idha qoumtoum ‘ila s-salati faghsilou woujouhakoum wa ‘aydiyakoum ‘ila l-marafiq wa msahou birou ‘oucikoum wa ‘arjoulakoum ‘ila l-ka^bayn) * ce qui signifie * « Ô vous qui êtes croyants, quand vous vous apprêtez à faire la prière, lavez vos visages, vos mains [et vos avant-bras] jusqu’aux coudes, passez les mains mouillées sur vos têtes et [lavez] pieds jusqu’aux chevilles » [sourat Al-Ma’idah/6]. Les piliers du woudou’ sont au nombre de six : 1- L’intention dans le cœur au moment de laver le visage; on dit dans le cœur par exemple : ( nawaytou l-woudou’) * ce qui signifie* « j’ai l’intention de faire le woudou’ » 2- Se laver le visage depuis la limite du cuir chevelu jusqu’au bas du menton, et...