La récompense et le châtiment-Niveau 4

La récompense et le châtiment  Allah ta^ala dit : (‘inna l-‘abrara lafi na^im; wa ‘inna l-foujjara lafi jahim) ce qui signifie : « Les croyants seront au paradis et les mécréants dans l’enfer » [sourat Al-Infitar/13-14]. Il est un devoir de croire que Allah ta^ala récompense les croyants pour ce qu’ils ont fait comme bons actes et qu’Il châtie les mécréants pour ce qu’ils ont commis comme mécréance et péchés. De même, Il châtie qui Il veut parmi les musulmans pécheurs le jour dernier, et ce sera le jour de l’exposition à chacun de ses actes. La récompense, c’est ce que le croyant aura dans l’au-delà parmi les choses qui le réjouiront, comme par exemple le fait de boire au bassin (hawd) du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam de franchir le pont (as-sirat) et...

S’aimer pour l’agrément de Allah-Niveau 4

S’aimer pour l’agrément de Allah   Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit qala l-Lahou ta^ala : al-moutahabbouna bijalali lahoum manabirou min nourin yawma l-qiyamah ) ce qui signifie :« Allah ta^ala dit : Ceux qui s’aiment les uns les autres par recherche de Mon agrément auront des chaires de lumière le jour du jugement ». Il a été rapporté dans le hadith sahih : (sab^atoun youdhil-louhoumou l-Lahou yawma l-qiyamati fi dhil-li l-^archi yawma la dhil-la ‘il-la dhil-louh) ce qui signifie : «  Sept catégories de personnes, Allah les protégera le jour du jugement par l’ombre du Trône, le jour où il n’y a pas d’autre ombre que celle du Trône ». Parmi ces sept personnes, il a cité rajoulani tahabba fi l-Lah) ce qui signifie : « Deux hommes qui...

Les relations avec les proches parents-Niveau 4

Le maintien des relations avec les proches parents   Un des compagnons a interrogé le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam en lui disant : « Ô Messager de Allah, indique-moi un acte tel que si je le fais, j’entrerai au paradis ». Il a alors dis :(‘at- imi t-ta^ama wa sili l-‘arhama wa salli bi l-layli wa n-naçou niyamoun tadkhouli l-jannata bisalam) ce qui signifie : « Distribue de la nourriture, maintiens les relations avec les proches parents et accomplis la prière de nuit alors que les gens sont endormis, tu entreras au paradis sans châtiment ». [rapporté par Ibnou Hibban] D’après ce hadith, celui qui réunit ces trois choses entrera au paradis sans châtiment. L’une d’elles, c’est le maintien des relations avec les proches parents. Les proches...

Faire très mal à ses parents-Niveau 4

Faire très mal à ses parents (Le ^ouqouq des parents) Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit la yadkhoulou l-jannata ^aqq) ce qui signifie : « N’entrera pas au paradis parmi les premiers à y entrer celui qui fait près mal à ses parents » [rapporté par Al-Boukhariyy]. Le ^ouqouq des parents c’est lorsque le fils ou la fille fait un tort grave, non léger, à ses parents, comme par exemple s’il les frappe, s’il les insulte ou les maudit tous les deux ou l’un des deux.  Cela compte parmi les grands péchés. Parmi les choses qui relèvent du ^ouqouq des parents, il y a que le fils aide son père à commettre une injustice envers sa mère, ou qu’il aide sa mère à commettre une injustice envers son père. Cela aussi est interdit et compte parmi les grands...

Le vol et l’honnêteté-Niveau 4

Le vol et l’honnêteté   Le vol, c’est prendre le bien d’autrui en cachette sans son accord. Il est interdit et c’est un mal social dangereux. Par conséquent, si un musulman prend le bien d’autrui en le volant, il a commis un péché, car Allah ^azza wa jall a interdit à l’homme de prendre de ce qui fait partie du bien d’autrui sans son accord. Si quelqu’un a une foi faible, il peut être tenté, lorsqu’il voit le bien d’autrui, d’en prendre quelque chose; il se dit par exemple : « Je prends seulement une petite part, le propriétaire de cet argent est riche, la perte de cette part ne va pas l’affecter », ou bien il se dit : « Le coffre d’argent est ouvert devant moi, j’en prends ce que je veux, personne n’en sera rien », ou bien encore : « Mes amis portent des...

La véracité et le mensonge-Niveau 4

La véracité et le mensonge   Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit ‘inna s-sidqa yahdi ‘ila l-birri wa ‘inna l-birra yahdi ‘ila l-jannah; wa ‘inna r-rajoula layasdouqou hatta youktaba ^inda l-Lahi siddiqa; wa ‘inna l-kadhiba yahdi ‘ila l-foujour; wa ‘inna l-foujoura yahdi ‘ila n-nar; wa ‘inna r-rajoula layakdhibou hatta youktaba ^inda l-Lahi kadh-dhaba ) ce qui signifie : « La véracité guide vers la bienfaisance, et la bienfaisance conduit certes au paradis. L’Homme dis la vérité jusqu’à ce qu’il soit inscrit par les anges au nombre des véridiques. Alors que le mensonge guide vers les grands péchés et les grands péchés conduisent à l’enfer. L’homme ment jusqu’à ce qu’il soit inscrit par  les anges au nombre des menteurs » [rapporté par Al-Boukhariyy...

La médisance et la calomnie-Niveau 4

La médisance (al-ghibah) et la calomnie (al-bouhtan)   Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit ‘atadrouna ma l-ghibah ?) ce qui signifie : « Savez-vous ce qu’est la médisance (al-ghibah) ? Ils ont dit : « Allah sait plus que tout autre et Son Messager sait plus que nous ». Il a dit : (dhikrouka ‘akhaka bima yakrah) ce qui signifie : « C’est mentionner ton frère par ce qui lui déplaît » Il fut dit : « Que dirais-tu si ce que j’ai mentionné est vrai à son sujet ? » Il répondit ‘in kana fihi ma taqoulou faqad ightabtahou wa ‘in lam yakoun fihi ma taqoulou faqad bahattah) ce qui signifie «Si ce que tu as dit est vrai à son sujet, c’est de la médisance et si ce que tu as dit n’est pas vrai à son sujet, c’est de la calomnie » [rapporté par Mouslim]. Le...

L’insincérité (ar-riya’)-niveau 4

L’insincérité (ar-riya’)   Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (‘inna ‘akhwafa ma ‘akhafou ‘alaykoum ach-chirkou l’asghar ) ce qui signifie : « Ce dont j’ai beaucoup peur pour vous, c’est de l’association mineure » [rapporté par ‘Ahmad Ibnou Hanbal]. Ils ont dit : « Qu’est-ce que l’association mineure, ô Messager de Allah ? » Il a dit : (ar-riya’)  ce qui signifie : « L’insincérité ». L’insincérité (ar-riya’), c’est le fait d’accomplir un acte d’obéissance pour plaire aux gens, c’est-à-dire pour rechercher leur éloge, c’est le contraire de la sincérité (al-‘ikhlas). La sincérité, c’est le fait d’accomplir un acte d’obéissance par recherche de l’agrément de Allah uniquement. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a...

La Zakat – l’aumône obligatoire -Niveau 4

La zakat - l’aumône obligatoire -   Allah ta^ala dit wa ‘aqimou s-salata wa ‘atou z-zakat) ce qui signifie : « Accomplissez la prière et versez la zakat » [sourat An-Nour/56] Allah ta^ala a rendu obligatoire pour le musulman de verser une part bien définie de son bien, si la zakat est devenue un devoir sur ce bien, aux miséreux, aux pauvres et à d’autres parmi les musulmans que Allah ta^ala a cités dans la ‘ayah honorée ‘innama s-sadaqatou li l-fouqara’i wa l-maçakini wa l- ^amilina ^alayha wa l-mou’allafati qouloubouhoum wa fi r-riqabi wa l-gharimina wa fi sabili l-Lahi wa bni s-sabhi wa bni s-sabil) ce qui signifie :« Certes, les aumônes [obligatoires] ne sont que pour les  miséreux, les pauvres, ceux qui travaillent au service de la zakat, les nouveaux...

Le jeûne du mois de Ramadan-Niveau 4

Le jeûne du mois béni de Ramadan Allah ta^ala dit chahrou Ramadana l-ladhi ‘ounzila fihi l-Qour’anou houdan li n-nasi wa bayyinatin mina l-houda wa l-fourqan; faman chahida minkoumou ch-chahra falyasoumhou) ce qui signifie : « Le mois de Ramadan est celui dans lequel a été révélé le Qour’an come guide pour les gens et preuve claire de la droiture et du discernement [entre le vrai et le faux]. Celui d’entre vous qui est vivant en ce mois, il et un devoir pour lui de jeûner » [sourat Al-Baqarah/185] Le mois du jeûne  Le jeûne est une adoration importante que Allah a rendue obligatoire pour les musulmans afin qu’ils l’accomplissent pendant le mois de Ramadan de chaque année. C’est une adoration qui comporte une grande récompense de la part de Allah soubhanahou wa...

Le rattrapage des prières-Niveau 4

Le rattrapage des prières   Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit man nama ^an salatin ‘aw naciyaha fa l-yousalliha ‘idha dhakaraha; la kaffarata laha ‘il-la dhalik) ce qui signifie : « Celui qui dormait pendant le temps d’une prière ou qui l’a oubliée, qu’il la rattrape lorsqu’il s’en rappelle, et il n’a pas d’autre expiation pour elle que cela » [rapporté par Al-Boukhariyy] Donc, celui qui dormait pendant le temps de la prière et ne s’est réveillé qu’après la fin de son temps rattrape cette prière. Si le musulman oublie d’accomplir une prière et ne s’en est rappelé qu’après la fin du temps, il la rattrape. Quant à celui qui a raté de nombreuses prières dont il ne connaît pas le nombre exact, il commence à rattraper ces prières jusqu’à...

La prière du retardataire-Niveau 4

La prière du retardataire (al-masbouq) Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam nous a fortement recommandé la prière en assemblée et il a montré son mérite par rapport à la prière individuelle en disant s-salatou l-jama^ati ‘afdalou min salati l-fadh-dhi bisab^in wa ^ichrina darajah) ce qui signifie : « La prière en assemblée est meilleure que celle de l’individu seul par vingt sept fois »[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] Qui est le retardataire (al-masbouq) ? Le retardataire (al-masbouq), c’est celui qui entre dans la prière en assemblé après que l’imam l’a déjà commencée, de sorte qu’il n’a pas été avec l’imam dans la position debout une durée au moins équivalente à celle suffisante pour réciter la Fatihah, ou bien qui entre dans la prière...

La prière du vendredi-Niveau 4

La prière du vendredi (al-joumou^ah) La prière du vendredi (al-joumou^ah) est une obligation personnelle (fardou ^ayn) pour les hommes musulmans, libres, pubères, sains d’esprit, résidents et qui n’ont pas d’excuse valable pour s’en abstenir, s’ils sont au minimum quarante habitants établis à vie (moustawtin) vivant dans des constructions. S’ils sont moins que quarante ou s’ils vivent dans des tentes, la prière du vendredi ne leur est pas obligatoire là où ils se trouvent. On compte parmi les excuses légales le cas où le musulman est atteint d’une forte maladie et qu’il lui est très difficile de se rendre sur le lieu de la prière du vendredi. La prière du vendredi est constituée de deux rak^ah à voix haute en remplacement de la prière du dhouhr. Il est une...

La prière en assemblée-Niveau 4

La prière en assemblée   Les musulmans accomplissent chaque jour cinq prières en assemblée dans les mosquées. Concernant la prière en assemblé, il y a  des choses qu’il convient de prendre en considération. 1. Celui qui veut faire la prière en étant dirigé par l’imam se met en retrait par rapport à l’imam et il dit « Allahou ‘akbar » qu’après que l’imam l’a dit lui-même. Il fait l’intention d’accomplir la prière en assemblée; il dit dans son cœur par exemple ‘ousalli farda dh-dhouhri jama ^ah) ce qui signifie : « j’accomplis la prière obligatoire du dhouhr en assemblée. » 2. S’il est dans une prière à voix basse, il récite la Fatihah et la sourah qui la suit à voix basse. Tandis que dans une prière à voix haute, il récite seulement la Fatihah à voix basse et il...

Les prières à voix basse-Niveau 4

La prière à voix basse et la prière à voix haute   Les prières à voix haute sont : as-soubh, al-maghrib, et al-^icha’. On récite à voix haute lors de ces prières dans les deux premières rak^ah pendant la position debout, la Fatihah, la parole ‘amin et ce qui suit comme la sourah courte. Ceci concerne la personne qui prie seule et la personne qui dirige la prière en assemblée. Les deux prières à voix basse sont adh-dhouhr et al-^asr. Celui qui rate l’une de ces cinq prières la rattrape. S’il rattrape une prière à voix haute pendant le temps d’une prière à voix basse, il récite à voix basse, comme dans le cas du rattrapage du soubh pendant le temps du dhouhr. Mais s’il la rattrape pendant le temps d’une prière à voix haute, il récite à voix haute comme, par...

Les causes d’annulation de la prière-Niveau 4

Les causes d’annulation de la prière   Il y a des choses qui annulent la prière. Il est indispensable de les connaître pour les éviter. Parmi ces causes d’annulation, il y a : La parole délibérée : c’est-à-dire que si la personne en prière prononce une parole faisant partie du langage courant des gens, ne serait-ce qu’une lettre ayant une signification ou plus qu’une lettre, délibérément et en se rappelant qu’elle est dans la prière, sa prière est annulée. Quant au dhikr de Allah  – l’évocation de Allah -, il n’annule pas la prière. Manger ou boire : si la personne en prière mange ou boit délibérément, en se rappelant qu’elle est dans la prière, même si c’est aussi minime qu’un grain de sésame, sa prière est annulée. Faire de nombreux mouvements :...

Les actes recommandés de la prière-Niveau 4

Les actes recommandés de la prière   Les actes recommandés (sounan) de la prière sont nombreux. La prière de celui qui les abandonne est valable, mais celui qui les accomplit aura des récompenses de la part de Allah. Il convient donc à celui qui accomplit la prière de les faire. Parmi ces actes recommandés, il y a : 1. Mettre la main droite sur le poignet gauche, au-dessus du nombril et en dessous de la poitrine. 2. Récitation de l’invocation d’ouverture de la prière avant la récitation de la Fatihah dans la première rak^ah. 3. Réciter une courte sourah après la lecture de la Fatihah dans les deux premières rak^ah pour autre que celui qui prie dirigé par un imam dans une prière à voix haute. 4. Les takbir (c’est-à-dire : Allahou ‘akbar) lors du passage d’un...

Les piliers de la prière-Niveau 4

Les piliers de la prière   La prière comporte des piliers et des actes recommandés (sounan). Sans les piliers, la prière n’est pas valable. Quant aux actes recommandés, si on les abandonne, la prière est valable mais on rate des récompenses. Les piliers de la prière sont au nombre de dix-sept : 1.    L’intention : c’est faire l’intention dans le cœur d’accomplir la prière obligatoire du dhourh par exemple, en même temps que le takbir. On dit alors dans son cœur : (‘ousalli farda dh-dhouhr) ce qui signifie «J’accomplis la prière obligatoire du dhouhr » 2.     Le takbir d’entrée en rituel (takbiratou l-‘ihram) : c’est le premier takbir de la prière. On dit de façon à pouvoir s’entendre : « Allahou’akbar » 3.    Être debout dans les prières obligatoires, pour celui...

La validité de la prière-Niveau 4

Les conditions de validité de la prière   Les conditions de validité de la prière sont les conditions que la personne doit remplir avant de commencer la prière. Parmi elle : 1. L’Islam : ainsi la prière n’est pas valable de la part d’un non-musulman. 2. La distinction (at-tamyiz) : c’est lorsque l’enfant comprend la parole qu’on lui adresse et sait répondre. 3. Le woudou’ : c’est-à-dire qu’il est indispensable que la personne ait le woudou’, sinon sa prière n’est pas valable. 4. La purification des vêtements, du corps et de l’emplacement où l’on prie, de toute najaçah non tolérable.  5. Couvrir la zone de pudeur (al-^awrah) : c’est-à-dire que l’homme se couvre du nombril jusqu’aux genoux, tandis que la femme couvre tout le corps sauf le visage et les mains,...

Les prières obligatoires-Niveau 4

Les prières obligatoires et leur temps   Les prières obligatoires pendant chaque jour et nuit sont au nombre de cinq : (1) as-soubh     (2) adh-dhouhr     (3) al-^asr     (4) al-maghrib (5) al-^icha’. Les temps de ces prières sont : 1.    As-soubh son temps commence avec l’apparition de l’aube véritable (al-fajrou s-sadiq) qui est une lueur blanche apparaissant horizontalement, à l’horizon est, et il prend fin avec le lever du soleil.  2.    Adh-dhouhr son temps commence lorsque le soleil décline du milieu du ciel vers l’ouest et prend fin avec le commencement du temps du ^asr.  3.    Al-^asr son temps commence lorsque l’ombre d’un objet atteint la longueur de l’objet en plus de la longueur qu’elle avait quand le soleil était au milieu du ciel -au zénith-, et il...

L’appel à la prière (al-‘adhan)-Niveau 4

L’appel à la prière (al-‘adhan) et l’annonce de la prière (al‘iqamah)   Quand le temps de la prière commence, il est recommandé que l’un des musulmans se charge d’appeler à accomplir, à voix haute; on appelle cela al-‘adhan  -l’appel à la prière-. Celui qui fait l’appel à la prière (al-mou’adh-dhin) se tient debout en état de purification dans un endroit élevé en s’orientant dans le sens de la qiblah, et il dit : (Allahou ‘akbarou l-Lahou ‘akbar, Allahou ‘akbarou l-Lahou ‘akbar.‘Ach-hadou ‘an la ‘ilaha ‘il-la l-Lah, ‘ach-hadou ‘an la ‘ilaha ‘il-la l-Lah. ‘Ach-hadou ‘anna Mouhammadan raçoulou l-Lah, ‘ach-hadou ‘anna Mouhammadan raçoulou l-Lah. Hayya ^ala s-salah, hayya ^ala s-salah. Hayya ^ala l-falah, hayya ^ala l-falah. Allahou ‘akbarou l-Lahou ‘akbar, la ilaha...

Ce qui annule le woudou’-Niveau 4

Ce qui annule le woudou’ et ce qui y est déconseillé   Parmi les causes de l’annulation du woudou’, il y a;  1.     La sortie de quelque chose par les orifices inférieurs, comme l’urine, des selles, du gaz ou des vers. 2.    Toucher le sexe ou l’anus d’un être humain avec le plat de la main par contact direct. 3.    Dormir dans une autre position que celle où l’on est bien calé sur son postérieur : c’est-à-dire autrement que dans la position assise le postérieur bien collé à l’endroit où l’on est assis. Quant à la somnolence, elle n’annule pas le woudou’. La somnolence, c’est l’état dans lequel on entend la parole mais on ne la comprend pas et dans lequel on ne rêve pas. 4.    Perdre la capacité de distinction; donc celui qui perd sa capacité de distinction...

Le woudou’-Niveau 4

Le woudou’: ses devoirs et ses actes recommandés   Allah ta^ala dit : (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou ‘idha qoumtoum ‘ila s-salati faghsilou woujouhakoum wa ‘aydiyakoum ‘ila l-marafiqi wa msahou birou’ oucikoum wa ‘arjoulakoum ‘ila l-ka^bayn) ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, quand vous vous apprêtez à faire la prière, lavez vos visages, vos mains et vos avant-bras jusqu’aux coudes, passez les mains mouillées sur la tête et lavez vos pieds jusqu’aux chevilles » [sourat Al-Ma’idah/6] 1- L’intention dans le cœur au moment de laver le visage; on dit dans son cœur par exemple : (nawaytou l-woudou’) ce qui signifie : « Je mets l’intention de faire le woudou’ » 2- Laver le visage de la limite du cuir chevelu jusqu’au bas du menton et d’une oreille à l’autre. 3-...

L’istinja’-niveau 4

L’istinja’   Il est un devoir de faire l’istinja’ – c’est-à-dire de se nettoyer- de toute substance humide impure selon la Loi de l’Islam sortant de l’un des deux orifices inférieurs – c’est-à-dire de devant et de derrière -. S’il sort de la personne de l’urine ou des selles, elle doit faire l’istinja’ avant d’accomplir la prière afin que celle-ci soit valable. Il n’est pas un devoir de faire l’istinja’ en cas de sortie de gaz. L’istinja’ se fait soit avec de l’eau soit avec un objet pur, consistant, capable d’ôter la najaçah – c’est-à-dire capable d’enlever sa substance, comme la pierre ou le papier- et non respectable; quelque chose de respectable, c’est par exemple une feuille comportant des écrits de science de la religion. L’istinja’ avec...

La purification-Niveau 4

Les conditions de validité de la purification   Allah ta^ala dit : (‘inna l-Laha youhibbou t-tawwabina wa youhibbou ll-moutatahhirin) ce qui signifie : « Allah agrée ceux qui se repentent et ceux qui se purifient » [ sourat Al-Baqarah/222]. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (at-touhourou chatrou l-‘iman) ce qui signifie : « La purification occupe une grande part de la foi » [rapporté par Mouslim]. Cela signifie que la récompense de la purification est très grande, et non que la purification est équivalente à la foi. La purification signifie ici se purifier des deux hadath – le grand et le petit – et se purifier des najaçah. Il y a des conditions indispensables afin que la purification des deux hadath soit valable, ce sont : 1- L’Islam :...

Se purifier substance impures-Niveau 4

Se purifier des najaçah – substance impures selon la Loi de l’Islam –   Les substances impures selon la Loi de l’Islam (najaçah) sont de deux sortes : la najaçah perceptible et la najaçah non perceptible (houkmiyyah). 1- La najaçah perceptible (^ayniyyah) c’est celle dont la substance subsiste ou celle dont on perçoit la couleur, le goût ou l’odeur, comme par exemple une tache de sang sur un habit. On l’élimine en faisant couler dessus de l’eau pure et purificatrice jusqu’à faire partir sa substance et ses caractéristiques. 2- La najaçah  non perceptible (houkmiyyah) c’est la najaçah qui n’a plus ni couleur ni goût ni odeur, comme l’urine qui a touché un habit et a séché par la suite; sa substance a donc disparu ainsi que son odeur, sa couleur et son goût....

Les sortes d’eau-niveau 4

Les sortes d’eau   L’eau se classe en plusieurs sortes parmi lesquelles il y a : L’eau purificatrice (tahour), c’est-à-dire pure et purificatrice, L’eau pure non purificatrice, L’eau impure (najis). 1- L’eau purificatrice (tahour) c’est l’eau pure et capable de purifier autre chose qu’elle, c’est-à-dire qu’on peut l’utiliser pour faire le ghousl et le woudou’, ainsi que pour éliminer la najaçah -c’est-à-dire les substances impure selon la Loi de l’Islam-. C’est par exemple l’eau de pluie, l’eau de mer, l’eau de la rivière, l’eau des puits ou l’eau de source. 2- L’eau pure non purificatrice  il y a dans cette catégorie l’eau utilisée : c’est l’eau qui a été utilisée pour lever un hadath ( que ce soit pour faire un ghousl ou pour faire un woudou’). Cette eau est...

La félicité de l’au-delà-Niveau 4

La félicité de l’au-delà Allah ta^ala dit : (‘inna l-ladhina ‘amanou wa ^amilou s-salihati lahoum jannatou n-na^im ) ce qui signifie : « Certes, ceux qui ont cru et qui ont accompli les obligations auront les jardins de la félicité au Paradis » [sourat Louqman / 8] Allah a promis à Ses esclaves croyants, ceux qui ont accompli les devoirs et se sont gardés des interdis, de vastes jardins dans lesquels se trouve une félicité éternelle qui ne s’interrompt pas et ne prend pas fin, et dans lesquels il y a de larges rivières : rivières de lait, rivières de miel, rivières d’eau et rivières de khamr qui n’enivre pas et qui n’est pas comme les boissons alcoolisées de ce bas monde, des jardins comportant des senteurs parfumées, de beaux arbres et de grands palais. Les...

Croire en notre maître Mouhammad-Niveau 4

Croire en ce qui est transmis par notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam Allah ta^ala dit : (wa ma ‘atakoumou r-raçoulou fakhoudhouhou wa ma nahakoum ^anhou fantahou) ce qui signifie : « Ce que le Messager vous a amené, prenez-le, et ce qu’il vous a interdit, abstenez-vous en » [ sourat Al-Hachr/7]. Allah tabaraka wa ta^ala nous ordonne dans cette ‘ayah de suivre le Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam en ce qu’il nous a ordonné de faire et de nous garder de ce qu’il nous a interdit, car le Messager est véridique en tout ce qu’il  transmet de la part de Allah ta^ala. Allah ta^ala dit : (wa ma yantiqou ^ani l-hawa; ‘in houwa ‘il-la wahyoun youha) ce qui signifie : « Il ne parle pas sous l’effet de la passion, ce n’est rien d’autre qu’une...

Le miracle et la magie-Niveau 4

La différence entre le miracle et la magie   Allah ta^ala a créé l’homme et lui a donné une raison grâce à laquelle il peut distinguer le bien du mal. Il a envoyé Ses Prophètes pour guider les gens vers le chemin du salut. Mais il y a beaucoup de gens qui s’entêtent à ne pas accepter la vérité. Ils n’utilisent pas leur raison pour ce pour quoi elle a été créée. Allah ta^ala a appuyé Ses messagers honorés par les miracles. Le miracle est une chose extraordinaire, c’est-à-dire différente des choses auxquelles les gens sont habitués, qui a lieu par la main des Prophètes et qui est en accord avec leur appel de Prophète. Personne ne peut lui opposer quelque chose de semblable, comme le jaillissement de l’eau d’entre les mains du Prophète et la transformation du bâton...

La différence entre les Prophètes-Niveau 4

La différence entre les Prophètes et les Messagers ^alayhimou s-salam   Allah ta^ala dit : (wa man yakfou bi l-Lahi wa mala’ikatihi wa koutoubihi wa rouçoulihi wa l-yawmi l-‘akhiri  faqad dalla dalalan ba^ida) ce qui signifie : « Celui qui mécroit en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses Messagers et au jour dernier se sera égaré d’un profond égarement »              [ sourat An-Niça’/136 ] Ce qui est visé par le terme « les messagers » ici ce sont tous les Prophètes, mais les Prophètes ne sont pas tous des messagers. Le messager est un Prophète à qui Allah révèle une Loi de l’Islam (chari^ah) nouvelle, c’est-à-dire de nouveaux jugements qu’il enseigne à ceux à qui il a été envoyé. Quant au Prophète non messager, il lui est révélé d’appliquer la Loi de...

Les attributs des Prophètes-Niveau 4

Les attributs des Prophètes ^alayhimou s­-salatou wa s-salam   Allah ta^ala dit : (wa koullan faddalna ^ala l-^alamin) ce qui signifie : « Allah a accordé à chacun des Prophètes un degré plus élevé que toutes les autres créatures » [ sourat Al-‘An^am/86] Les Prophètes sont les meilleures des créatures de Allah ta^ala, l’élite de l’humanité. Allah ta^ala les a envoyés pour transmettre aux gens ce qui leur est profitable dans leur religion et leur vie d’ici-bas. Ils sont caractérisés par de bons comportements et des attributs louables. Parmi leurs bons comportements, il y a le fait qu’ils sont tous véridiques, extrêmement intelligents, honnêtes, caractérisés par la chasteté et le courage. Il n’y a eu personne parmi les Prophètes qui ait été menteur ou stupide....

L’Islam, la religion des Prophètes-Niveau 4

L’Islam est la religion de tous les Prophètes   Allah tabaraka wa ta^ala dit : (wa man yabtaghi ghayra l-‘Islami dinan falan youqbala minh) ce qui signifie « Celui qui choisit une autre religion que l’Islam, elle ne sera pas agrée de lui ». [sourat Ali ^Imran/85] Il dit aussi, ta^ala : (‘inna d-dina ^inda l-Lahi l-‘Islam)  ce qui signifie : « Certes, l’unique religion que Allah agrée, c’est L’Islam » [ sourat ‘Ali ^Imran/19] La religion acceptée selon le jugement de Allah, c’est l’Islam et suivre cette religion entraîne la félicité dans l’au-delà. Allah a envoyé des Prophètes qui sont des hommes véridiques, qu’Il a spécifiés par le statut de Prophète pour enseigner aux gens la croyance de l’Islam et ce qui leur est profitable dans leur religion et leur vie...

La foi et la piété-Niveau 4

La foi et la piété   Allah ta^ala dit : (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Laha wa l-tandhour nafsoun ma qaddamat lighad)  ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, faites preuve de piété à l’égard de Allah et que chacun considère ce qu’il a préparé comme bonnes œuvres pour le jour du jugement » [ sourat Al-Hachr/18] Allah ta^ala dans cette ‘ayah ordonne aux croyants la piété. La piété, c’est accomplir les devoirs et se garder des interdits. Or le premier et le meilleur des devoirs, c’est de croire en Allah et en Son Messager. Puis viennent ensuite la prière, le jeûne et ce qui est du même ordre. Le plus grand des péchés et le plus grave, c’est la mécréance en Allah ta^ala. C’est le péché que Allah ta^ala ne pardonne pas à celui qui meurt en étant...

Le premier des devoirs-Niveau 4

Le premier des devoirs -connaître Allah ta^ala et connaître le Messager-   Allah ta^ala dit : (fa^lam ‘annahou la ‘ilaha ‘il-la l-Lah)  ce qui signifie : « Persévère sur la croyance qu’Il n’est de Dieu que Allah » [ sourat Mouhammad/19] Le premier devoir pour l’homme, c’est de connaître Allah et de connaître Son Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Connaître Allah, a lieu par le fait de connaître ce qui est obligatoire selon la raison s’agissant de Lui, ce qui est impossible à Son sujet et ce qui est possible s’agissant de Lui. Il est obligatoire selon la raison s’agissant de Allah, qu’Il ait les attributs de la perfection qui sont dignes de Lui tels que la science, la puissance et la volonté. Il est impossible à Son sujet, l’ignorance, l’incapacité et tous...

Les deux témoignages-Niveau 4

Les deux témoignages   Les deux témoignages sont: je témoigne qu’Il n’est de Dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam¹. Il est un devoir pour celui qui veut entrer en Islam de prononcer les deux témoignages immédiatement avec l’intention d’entrer en Islam tout en croyant fermement à leur signification. La signification de « Je témoigne qu’Il n’est de Dieu que Allah » est : Je crois fermement dans mon cœur et je reconnais par ma langue que nul ne mérite d’être adoré sinon  Allah, c’est-à-dire que nul ne mérite qu’on lui voue l’extrême humilité hormis Allah ta^ala² La signification de « Je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam » est : Je crois fermement dans mon...

Partie des comportements – Primaire 4

L’insincérité (ar-riya’) Leçon 1 Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (‘inna ‘akhwafa ma ‘akhafou ‘alaykoum ach-chirkou l’asghar ) * ce qui signifie * « Ce dont j’ai beaucoup peur pour vous, c’est de l’association mineure » [rapporté par ‘Ahmad Ibnou Hanbal]. Ils ont dit : « Qu’est-ce que l’association mineure, ô Messager de Allah ? » Il a dit : (ar-riya’) * ce qui signifie * « L’insincérité ». L’insincérité (ar-riya’), c’est le fait d’accomplir un acte d’obéissance pour plaire aux gens, c’est-à-dire pour rechercher leur éloge, c’est le contraire de la sincérité (al-‘ikhlas). La sincérité, c’est le fait d’accomplir un acte d’obéissance par recherche de l’agrément de Allah uniquement. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a...

Partie des adorations – Primaire 4

Les sortes d’eau Leçon 1 L’eau se classe en plusieurs sortes parmi lesquelles il y a : 1. L’eau purificatrice (tahour), c’est-à-dire pure et purificatrice, 2. L’eau pure non purificatrice, 3. L’eau impure (najis). 1- L’eau purificatrice (tahour) c’est l’eau pure et capable de purifier autre chose qu’elle, c’est-à-dire qu’on peut l’utiliser pour faire le ghousl et le woudou’, ainsi que pour éliminer la najaçah -c’est-à-dire les substances impure selon la Loi de l’Islam-. C’est par exemple l’eau de pluie, l’eau de mer, l’eau de la rivière, l’eau des puits ou l’eau de source. 2- L’eau pure non purificatrice il y a dans cette catégorie l’eau utilisée : c’est l’eau qui a été utilisée pour lever un hadath ( que ce soit pour faire un ghousl ou pour faire un woudou’)....

Partie des croyances – Primaire 4

Les deux témoignages Leçon 1 Les deux témoignages sont: je témoigne qu’Il n’est de Dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam¹. Il est un devoir pour celui qui veut entrer en Islam de prononcer les deux témoignages immédiatement avec l’intention d’enter en Islam tout en croyant fermement à leur signification. La signification de « Je témoigne qu’Il n’est de Dieu que Allah » est : Je crois fermement dans mon cœur et je reconnais par ma langue que nul ne mérite d’être adoré sinon Allah, c’est-à-dire que nul ne mérite qu’on lui voue l’extrême humilité hormis Allah ta^ala² La signification de « Je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam » est : Je crois fermement dans...