9 Comment entrer dans l’Islâm

CHAPITRE 9 Comment entrer dans l’Islâm Cas de l’apostasie (Riddah[1]) Le Croyant se doit de protéger, à tout instant, sa Religion par l’apprentissage et la pratique de la Science, conformément au Qour’ân et à la Tradition du Prophète. Il ne doit jamais se croire à l’abri de la mécréance, d’autant plus que Satan, notre ennemi juré, est toujours à l’affût. C’est pourquoi Allâh dit : Ce qui signifie : « Ô vous les Croyants, craignez Allâh comme il se doit (en appliquant Ses ordres et en évitant Ses interdictions). Persévérez donc dans cette voie et ne mourez qu’en étant Musulmans. » (Qour’ân : sourate 3, ‘Âlou ^Imrân / 102) Allâh nous apprend également que le Prophète Abraham,  de  même que Jacob...

8 La Mécréance

CHAPITRE 8 La Mécréance Qu’est-ce que la mécréance ? Définition La mécréance est toute croyance, tout acte ou toute parole qui marque du dédain, du mépris envers Dieu, ses Livres, ses Prophètes, ses Anges, ses Lois, sa Promesse, ses Menaces, ou les pratiques et symboles de l’Islâm, etc. Pour ce qui est des Croyants, Allâh dit : Ce qui signifie : « Les Croyants sont ceux qui croient en Dieu et en Son Messager et qui ne doutent point. » (Qour’ân : sourate 49, ‘Al-Houjourât / 15)   Dieu a révélé dans tous ses Livres, notamment la Torah, l’Evangile et le Qour’ân, que celui qui meurt mécréant ira en Enfer pour y demeurer éternellement, sans fin ni répit. C’est ce qui ressort du Qour’ân où Allâh dit : Ce qui signifie...

7 Supplices et Délices de la tombe

CHAPITRE 7 Supplices et Délices de la tombe Avant de connaître certains supplices ou délices de la tombe, la personne inhumée devra, au préalable, passer par l’épreuve du Questionnement des Anges Mounkar et Nakiyr. Notons que les Prophètes, les martyrs de la guerre sainte et les enfants non pubères sont exemptés de cette épreuve. Qu’en est-il de l’épreuve du Questionnement dans la tombe? D’après une Tradition juste, le compagnon ‘Anas Ibnou Mâlik rapporte que le Prophète a dit : Ce qui signifie : « L’homme, à peine déposé dans sa tombe, alors que les siens viennent de le quitter, et qu’il entend le bruit de leurs pas, voit deux Anges se présenter à lui, le faire asseoir et lui poser la question suivante : - Que disais-tu de cet...

6 Croyance en la Prédestination

CHAPITRE 6 Croyance en la Prédestination Ce sujet a fait couler beaucoup d’encre tant il a suscité et suscite encore des polémiques voire de grandes incompréhensions à l’égard des Croyants. En effet, certains de leurs détracteurs les accusent de n’avoir aucune initiative, puisque tout est prédestiné. Pour d’autres encore, la question de la prédestination est tout simplement un sujet inabordable même tabou. Cependant, il n’en est rien comme nous allons le voir. La croyance en la Prédestination de Dieu fait partie des fondements de la Religion. Il s’agit de croire que tout ce qui existe, est selon la Science de Dieu, sa Volonté et sa Puissance. Parmi ce qui existe, il y a les actes volontaires (le jeûne, la prière, etc.) et...

5 Croyance au jour du Jugement dernier

CHAPITRE 5 Croyance au jour du Jugement dernier Dieu dit : Ce qui signifie : « Ceux qui croient à ce qui t’a été révélé, à ce qui a été révélé avant toi et à la vie future, ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent.» (Qour’ân : sourate 2, ‘Al-Baqarah / 4-5) Après l’apparition des grands signes précurseurs de la fin du monde, dont la venue du faux Messie, la descente du ciel de Jésus fils de Marie, le lever du soleil à l’Ouest, etc., l’Archange Raphaël (Isrâfiyl) fera retentir un son de Cor. Ce faisant, les Anges, les humains, les djinns et les animaux seront comme foudroyés et meurent, à l’exception de ceux que Dieu a voulu épargner. Puis au deuxième son de Cor, ils seront tous ressuscités....

4 Croyance en les Prophètes

CHAPITRE 4 Croyance en les Prophètes[1] Louange à Allâh, le Miséricordieux, qui a envoyé les Prophètes pour montrer aux gens le chemin qui mène au bonheur éternel, et qui les a appuyés et confirmés par des miracles convaincants, des preuves irréfutables et des signes évidents. Dieu dit : Ce qui signifie : « Les gens formaient (à l’origine, depuis Adam) une seule  communauté[2] unie sur I’Islâm. Puis (après leurs divergences) Dieu envoya des Prophètes comme annonciateurs (de la bonne Nouvelle pour les Musulmans) et avertisseurs (du châtiment pour les mécréants et les impies). » (Qour’ân : sourate 2, ‘AI-Baqarah / 213) C’est par Clémence et Grâce, et non par obligation, que Dieu nous a envoyé les Prophètes, car notre raison à elle seule ne permet...

3 Croyance en les Livres

CHAPITRE 3 Croyance en les Livres Allâh a révélé aux Prophètes-Messagers les Livres, qui sont sa Parole. En effet, Dieu dit : Ce qui signifie : « Nous (Allâh) avons envoyé Nos Messagers avec les preuves évidentes et des miracles formels, et fait descendre sur eux les Livres révélés. » (Qour’ân : sourate 57, ‘Al-Hadiyd / 25) A savoir que Dieu est le Créateur de toutes les langues, et que sa Parole n’est pas une langue. Par conséquent, les écrits contenus dans les Livres révélés ne représentent pas en-soi l’Attribut de Dieu, mais plutôt l’expression de sa Parole en hébreu pour la Torah, en syriaque pour l’Evangile et en arabe pour le Qour’ân. En effet, Allâh n’a envoyé de Messager que parlant la langue de son peuple, afin...

2 Croyance en les Anges

CHAPITRE 2 Croyance en les Anges Dieu dit : Ce qui signifie : « Le Messager a cru en ce que Dieu lui a révélé du Qour’ân ; de même que les Croyants : tous ont cru en Dieu et en ses Anges. » (Qour’ân : sourate 2, ‘Al-Baqarah / 285) D’après sa femme ^Â’ichah, l’Envoyé de Dieu, le Prophète Mouhammad, a dit : Ce qui signifie : « Les Anges ont été créés de lumière, les djinns dfune pure flamme de feu et Adam a été créé de ce qufil vous a été décrit. » (Rapporté par Mouslim) En effet, plusieurs versets du Qour’ân font état de la création de notre père Adam et, par voie de conséquence, de tous les autres êtres humains. Ainsi, Dieu dit : Ce qui signifie : « Certes, l’exemple de Jésus (créé d’une mère, sons l’intermédiaire...

1 Croyance en Dieu

CHAPITRE 1 Croyance en Dieu   La Religion musulmane ne repose pas sur des bases incohérentes et incomplètes. Au contraire, la raison saine est parmi les plus solides de ses soutiens, tandis que le Qour’ân, la Tradition du Prophète, l’Ijmâ^ (l’unanimité des Savants musulmans) et le Qiyâs[1] en sont la référence.   Aussi, l’imam Al-Ghazâliy[2] dit-il :   Ce qui signifie : « L’adoration n’est valable qu’après avoir connu Celui qui mérite d’être adoré (c’est-à-dire Dieu le Créateur). »   Autrement dit, la personne qui croit que Dieu est une lumière, qu’il est assis sur le Trône[3], ou qu’il est partout par son Etre, etc., celle-là n’adore pas Dieu, mais quelque chose de son...

Introduction

Comme message et principe communs à toutes les communautés de tous les Prophètes de Dieu, depuis Adam jusqu’à Mouhammad en passant par Abraham, Moïse, Jésus et les autres, l’Islâm veut dire :   « N’ADORER QUE DIEU SEUL SANS RIEN LUI ASSOCIER, ET CROIRE AU PROPHÈTE DU TEMPS. » L’Islâm Définition Dans la langue arabe, le mot « Islâm » signifie soumission. C’est pourquoi on entend souvent dire que les Musulmans sont soumis, au point qu’ils seraient plongés dans une léthargie, ou qu’ils se trouveraient dans un immobilisme tel qu’ils ne sauraient laisser le passage à une voiture qui leur foncerait dessus ; or ce n’est pas le cas. Au contraire, nous agissons sur les causes tout en sachant que c’est Dieu...

Les ventes

[240] Q : Parle de la vente de ce que l’on n’a pas encore reçu et de ce que l’on n’a pas vu. R : Il est interdit de vendre ce que l’on n’a pas encore reçu. La réception est réalisée par le déplacement de ce qui est transportable et la prise en main de ce qui peut être saisi comme le vêtement. Il est aussi interdit de vendre ce que l’on n’a pas vu et n’a pas été décrit.   [241] Q : La formule est-elle requise pour la vente ? R : Certains savants ont requis la formule pour la validité de la vente. D’autres ont dit que l’accord implicite suffit même sans formule.   [242] Q : Quel est le jugement de la vente par quelqu’un qui ne possède pas le bien ni de tutelle (bay^ou l-foudouliyy) ?...

Le riba

231] Q : Qu’est-il du devoir du musulman responsable avant qu’il ne s’engage dans une affaire ? R : Il est du devoir de tout musulman responsable de ne pas s’engager dans une affaire quelconque avant de savoir ce que Allah y a rendu licite et illicite, il est donc indispensable d’observer ce que Allah nous a ordonné.   [232] Q : Qui est le commerçant véridique ? R : Le commerçant véridique, c’est celui qui n’outrepasse pas les limites de la Loi de l’Islam et se contraint lui-même à exécuter les contrats selon ce que Allah a ordonné. Le Messager de Allah a dit : (at-tajirou s-sadouqou youhcharou yawma l-qiyamati ma^a n-nabiyyina wa s-siddiqina wa ch-chouhada’) [rapporté par At-Tirmidhiyy] ce qui signifie :...

Partager l’héritage du défunt

[251] Q : Quand peut-on partager l’héritage du défunt ? R : Il n’est pas valable de partager les biens du défunt ni d’en vendre quelque chose tant que ses dettes ne sont pas soldées, que ses legs ne sont pas exécutés et que ne sont pas mis de côté les frais d’un hajj et d’une ^oumrah, si ces deux obligations lui incombaient, sauf si on en vend quelque chose pour régler ces choses-là.  

Le repentir

[430] Q : De quoi est-ce un devoir de se repentir ? R : Il est un devoir de se repentir immédiatement de tout péché, que se péché soit petit ou grand.   [431] Q : Qu’est-ce que le repentir (at-tawbah) ? R : Le repentir consiste à regretter, cesser de faire le péché et avoir l’intention ferme de ne plus jamais le refaire. Si le péché consistait au délaissement d’une obligation, on la rattrape ; si le péché consistait en une injustice envers un être humain, on lui rend ce qui a été pris injustement ou bien on cherche son pardon.   [432] Q : Celui qui regrette un péché car il a perdu son argent, ou la perte d’une chose d’intérêt de ce bas-monde et non pas par regret d’avoir manqué d’égard envers le droit de Allah, est-ce que ceci...

Péchés du corps

[382] Q : Parle de faire très mal à ses parents (al-^ouqouq). R : Faire très mal à ses parents, c’est leur faire un tort grave, non léger et cela compte parmi les grands péchés. Le Messager de Allah a dit : (thalathatoun la yadkhoulouna l-jannah : al-^aqqou liwalidayhi wa d-dayyouthou wa rajoulatou n-niça’) [rapporté par Ibnou Hibban] ce qui signifie : “Trois n’entreront pas au paradis : celui qui a fait très mal à ses parents, celui qui sait que sa femme ou une autre personne parmi ses proches commet la fornication et ne les en empêche pas ainsi que la femme qui prend l’apparence des hommes“. C’est-à-dire qu’ils n’y entreront pas avec les premiers à y entrer.   [384] Q : Parle de rompre les relations...

Péchés de la langue

Le Messager de Allah a dit : (‘aktharou khataya bni ‘adama min liçanih) [rapporté par At-Tabaraniyy] ce qui signifie : “La plupart des péchés du fils de ‘Adam provient de sa langue“.   [314] Q : Qu’est-ce que la médisance (al-ghibah) ? Et qu’est-ce que la calomnie (al-bouhtan) ? R : La médisance, c’est mentionner ton frère musulman, qu’il soit vivant ou mort, en son absence en citant ce qui lui déplaît des choses qui sont en lui. La calomnie, c’est le mentionner par ce qui lui déplaît et qui n’est pas en lui, et c’est plus fort dans l’interdiction.   [315] Q : Quelles sont les situations où la médisance est permise ? R : Les situations où la médisance est permise sont les cas...

Péchés du pied

[375] Q : Quel est le jugement de marcher pour commettre un péché ? R : Il est interdit de marcher pour commettre un péché comme marcher pour dénoncer injustement un musulman, ou pour le tuer sans droit, ou dans ce qui est une nuisance pour lui sans droit.   [376] Q : Quel est le jugement de la fugue de l’épouse et de celui sur qui quelqu’un possède un droit ? R : Est interdite la fugue de l’épouse ainsi que la fugue de celui sur qui quelqu’un possède un droit pour fuir à ce qui lui incombe en tant que, dette, bienfaisance envers ses parents ou éducation de ses enfants.   [377] Q : Quel est le jugement de se pavaner en marchant? R : Se pavaner en marchant est interdit. Pour preuve Sa parole ta^ala : (wa la tamchi fi l-‘ardi...

Péchés du sexe

[366] Q : Parle de la fornication. R : La fornication compte parmi les grands péchés. Il s’agit de la pénétration du gland dans le vagin.    [367] Q : Parle de la sodomie. R : La sodomie, c’est la pénétration du gland dans l’anus. Elle fait partie des grands péchés.   [368] Q : Qu’est-ce qui est interdit concernant le rapport sexuel et la masturbation ? R : Il est interdit d’avoir des pratiques sexuelles avec les animaux, même s’ils sont à soi, et la masturbation par une main autre que la femme qui est licite. Le rapport sexuel pendant la période des menstrues ou des lochies, ou bien après l’arrêt de l’écoulement des menstrues ou des lochies mais avant qu’elle n’est fait le ghousl ou bien après mais sans...

Péchés des mains

[349] Q : Parle de tricher (at-tatfif) dans les mesures de volume, de poids ou de longueur. R : Il est interdit de tricher dans les mesures de volume, de poids ou de longueur, et ceux qui trichent en cela sont ceux qui perçoivent la pleine mesure lorsque les gens mesurent pour eux, c’est-à-dire lorsqu’ils se fournissent chez les gens, et laissent les gens lorsqu’ils mesurent ou pèsent pour eux, c’est-à-dire qu’ils ne leur donnent pas la pleine mesure. Allah ta^ala dit : (wayloun li l-moutaffifina l-ladhina ‘idha ktalou ^ala n-naçi yastawfoun, wa ‘idha kalouhoum ‘aw wazanouhoum youkhsiroun) [sourat Al-Moutaffifin / 1-2-3] ce qui signifie : “Malheur aux tricheurs ceux qui perçoivent la pleine mesure lorsque les...

Péchés de l’oreille

[347] Q : Parler d’écouter la conversation des gens qui nous cachent ce qu’ils disent ? R : Il n’est pas permis d’écouter la conversation  des gens alors qu’ils n’aiment pas cela, c’est-à-dire en sachant qu’ils n’aiment pas qu’on soit au courant de ce qu’ils disent. Le prophète a dit : (man istama^a ‘ila hadithi qawmin wa houm lahou karihoun, soubba fi ‘oudhounayhi l-‘anoukou yawma l-qiyamah) [rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : “Celui qui écoute les conversations de gens alors qu’ils n’aiment pas cela, il lui sera déversé du plomb en fusion dans les oreilles au jour du jugement “. Le plomb en fusion est le plomb qui a été chauffé jusqu’à...

Péchés de l’œil

[307] Q : Parle du regard sur les corps des femmes ‘ajnabiyyah. R : Le regard sur les corps des femmes ‘ajnabiyyah, à savoir autres que l’épouse et la femme esclave est interdit avec désir concernant leurs visages, leurs mains ou autre que cela, et sur autre que le visage et les mains même si c’est sans désir. Le prophète a dit : (wa zina l-^aynayni n-nadhar) [rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : “Et le péché des yeux (comme préliminaires à la fornication), c’est le regard“.   [308] Q : Qu’est-il permis à la femme de regarder du corps d’un homme ‘ajnabiyy ? R : Il lui est permis de regarder de lui autre que ce qui est compris entre le nombril et le genou sans désir.   [309] Q : Quel...

Péchés du ventre

Le Messager de Allah a dit : (koullou lahmin nabata min souhtin fa n-narou ‘awla bih) [rapporté par Al-Bayhaqiyy] ce qui signifie : “Toute chaire qui a poussé dans l’interdit, le feu en est prioritaire“.   [297] Q : Est-ce que la consommation du riba fait partie des péchés du ventre ? R : Oui, consommer le bien issu du riba usuraire fait partie des péchés du ventre. Le prophète a dit : (la^ana l-Lahou ‘akila r-riba wa moukilahou wa katibahou wa chahidayh) [rapporté par Abou Dawoud] ce qui signifie : “Allah a maudit celui qui consomme ce qui provient du riba, celui qui le donne à consommer, celui qui le consigne et ses deux témoins“.   [299] Q : Quel est le jugement de la consommation du bien issu de...

Péchés du cœur

Le Prophète a dit : (‘ala wa ‘inna fi l-jaçadi moudghatan ‘idha salahat salaha l-jaçadou koullouh, wa ‘idha façadat façada l-jaçadou koullouh, ‘ala wahiya l-qalb) [rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] ce qui signifie : “Certes, il y a dans le corps un morceau de chair. S’il est sain, tout le corps est sain, et s’il est corrompu, tout le corps est corrompu ; certes c’est le cœur“.   [281] Q : Qu’est-ce que l’insincérité (ar-riya’) dans les bonnes actions ? R : Le Messager de Allah a dit : (‘inna l-Laha la yaqbalou mina l-^amali ‘il-la ma kana lahou khalisan wa ma btoughiya bihi wajhouh) [rapporté par An-Naça’iyy] ce qui signifie : “Certes, Allah...

Devoirs du cœur

[270] Q : Parle de “la foi en Allah et en tout ce qu’Il a révélé et la foi en le Messager de Allah et en tout ce qu’il a transmis” ? R : Parmi ce qu’il est un devoir pour les responsables, et qui fait partie des actes du cœur, il y a la foi en Allah et c’est le fondement des devoirs, c’est-à-dire la croyance catégorique en l’existence de Allah ta^ala tel qu’il est digne de Lui. Il s’agit de la confirmation de Son existence, sans comment, sans quantité et sans endroit. On joint à cela la foi en ce que notre maître Mouhammad a transmis de  Allah ta^ala, comme de croire qu’il est Messager de Allah, et la foi en la vérité de ce qu’il a transmis de la part de Allah ta^ala.   [271] Q : Parle de la sincérité dans l’adoration ? R : Parmi les...

Mariage

[259] Q : Enumère les conditions de validité de l’acte de mariage. R : Les conditions de validité de l’acte de mariage sont : un tuteur, deux témoins, un homme et une femme libres de tout empêchement pour le mariage, une formule d’affirmation par exemple la parole du tuteur : “je te marie” ou “je te donne en épouse ma fille Unetelle” et une formule d’acceptation par exemple la parole de l’époux : “j’accepte ce mariage”.   [260] Q : Quel est le jugement du mariage d’un musulman avec une non-musulmane ? R : Le mariage d’un musulman est valable avec une musulmane, une chrétienne ou une juive seulement.   [261] Q : Quel est le jugement du mariage d’une musulmane avec...

Hajj

[218] Q : Qu’est-ce que le pèlerinage (al-hajj) ? Cite une ‘ayah et un hadith indiquant son caractère obligatoire pour celui qui en est capable. R : Le hajj, c’est de partir pour la Ka^bah pour y accomplir les actes définis. La preuve de son caractère obligatoire, c’est la parole de Allah ta^ala : (wa li l-Lahi ^ala n-naçi hijjou l-bayti mani stata^a ‘ilayhi sabila) [sourat Ali ^Imran / 97] ce qui signifie : “Allah a ordonné aux gens d’accomplirent le hajj pour celui qui est capable d’y trouver une voie” et sa parole : (wa hijjou l-bayt) [rapporté par Mouslim] ce qui signifie : “Et l’accomplissement du pèlerinage pour la maison sacrée“.   [219] Q : Pour qui est-il un devoir...

Jeûne

[210] Q : Pour qui est-il un devoir de jeûner le mois de Ramadan ? R : Le jeûne de Ramadan est un devoir pour tout musul­man responsable, capable de jeûner. Il n’est pas valide de la part d’une femme qui a ses règles et d’une femme qui a ses lochies et il leur est un devoir à toutes deux le rattrapage.   [211] Q : Énumère quelques excuses par lesquelles il est permis de ne pas jeûner. R : Il est permis de ne pas jeûner à un malade, à une femme enceinte et à une femme qui allaite, si le jeûne présente pour eux une difficulté qu’ils ne peuvent supporter. Le rattrapage leur est un devoir. Il est permis à une femme enceinte et à une femme qui allaite de ne pas jeûner si elles ont peur pour leurs enfants. Il leur incombe à toutes deux le...

Zakat

 [190] Q : Qu’est ce que la zakat ? Sur quoi est-ce un devoir de la payer ? R : La zakat est le nom de ce qui est payé sur un bien ou un corps d’une façon spécifique. La zakat est une des choses les plus importantes de l’Islam. Allah ta^ala dit : (wa ‘aqimou s-salata wa ‘atou z-zakah) [sourat Al-Baqarah / 43] ce qui signifie : “Accomplissez la prière et donnez la zakat” et le Prophète a dit : (wa tou’tya z-zakat) ce qui signifie : “… et tu donnes la zakat“. La zakat est un devoir sur : * le bétail : les chameaux, les bovins, les chèvres et les moutons * les dattes et les raisins secs * les récoltes que les gens prennent comme nourriture de base quand ils ont le choix, comme le blé et l’orge * l’or et...

Prière

[81] Q : Combien de prières est-il un devoir d’accomplir pendant le jour et la nuit ? Quelles sont-elles ? R : Il est un devoir pendant le jour et la nuit d’accomplir cinq prières. Allah ta^ala dit : (fasoubhana l-Lahi hina toumsouna wa hina tousbihoun, wa lahou l-hamdou fi s-samawati wa l-‘ardi wa ^achiyyan wa hina toudh-hiroun) [sourat Ar-Roum / 17-18] ce qui signifie : “Et gloire à Allah quand vous êtes à la nuit et quand vous êtes au matin et à Lui la louange dans les cieux et la terre, en fin l’après-midi et au milieu du jour“. Et le Messager de Allah a dit : (khamsou salawatin katabahounna l-Lahou ^ala l-^ibad) [rapporté par l’Imam ‘Ahmad] ce qui signifie : “Allah a rendu obligatoire à Ses esclaves cinq...

Purification

[93] Q : Cite la preuve que woudou’ est une des conditions de validité de la prière. R : La petite ablution –le woudou’ – fait partie des condi­tions de validité de la prière, selon Sa parole ta^ala : (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou ‘idha qoumtoum ‘ila s-salati faghsilou woujouhakoum wa ‘aydiyakoum ‘ila l-marafiqi wa msahou birou’oucikoum wa ‘arjoulakoum ‘ila l-ka^bayn) [sourat Al-Ma’idah / 6] ce qui signifie : “Ô vous qui avez cru, quand vous vous apprêtez à faire la prière, lavez vos visages, vos mains et vos avant-bras jusqu’aux coudes, passez les mains mouillées sur vos têtes et lavez vos pieds jusqu’aux chevilles“.   [94] Q : Cite les piliers du woudou’. R : Le...

L’apostasie

[63] Q : Qu’est-ce que l’apostasie (ar-riddah) et en combien de sortes est-elle classée ? R : L’apostasie (ar-riddah) est le fait de rompre l’Islam. Elle est classée en trois sortes comme l’ont classée An-Nawawiyy, d’autres parmi les chafi^iyy et les hanafiyy, et d’autres encore : l’apostasie par la croyance, l’apostasie par les actes et l’apostasie par les paroles.   [64] Q : Cite une preuve du hadith que la chute dans la mécréance ne requiert pas comme condition d’avoir eu connaissance de la loi correspondante. R : Le Messager de Allah a dit : (‘inna l-^abda layatakallamou bi l-kalimati la yara biha ba’san yahwi biha fi n-nari sab^ina kharifa) ce qui signifie : “Certes, il...

La croyance

[1] Q : Qu’est-ce qui constitue l’obligation personnelle dans la science de la religion ? R : Ce qui constitue l’obligation personnelle dans la science de la religion, c’est la part de connaissances qu’il est un devoir d’apprendre dans la science de la croyance, les sujets de la pratique, ainsi que dans les lois des transactions pour celui qui s’y engage, d’autres sujets tels que la connaissance des péchés du cœur et des autres organes comme la langue ou autres, ainsi que la connaissance des lois générales de la zakat – l’aumône obligatoire – pour celui pour qui elle est un devoir et le pèlerinage pour celui qui a la capacité de l’accomplir. Le Messager de Allah a dit : (talabou l-^ilmi faridatoun ^ala...

La récompense et le châtiment-Niveau 4

La récompense et le châtiment  Allah ta^ala dit : (‘inna l-‘abrara lafi na^im; wa ‘inna l-foujjara lafi jahim) ce qui signifie : « Les croyants seront au paradis et les mécréants dans l’enfer » [sourat Al-Infitar/13-14]. Il est un devoir de croire que Allah ta^ala récompense les croyants pour ce qu’ils ont fait comme bons actes et qu’Il châtie les mécréants pour ce qu’ils ont commis comme mécréance et péchés. De même, Il châtie qui Il veut parmi les musulmans pécheurs le jour dernier, et ce sera le jour de l’exposition à chacun de ses actes. La récompense, c’est ce que le croyant aura dans l’au-delà parmi les choses qui le réjouiront, comme par exemple le fait de boire au bassin (hawd) du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam de franchir le pont (as-sirat) et...

Respecter le croyant-Niveau 5

Respecter le croyant   Allah a créé l’homme et lui a donné une très belle forme. Il a mis à sa disposition tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il lui a donné la raison, une langue, deux lèvres, deux yeux, et deux oreilles afin qu’il utilise ces organes dans ce qui fait mériter l’agrément de Allah ta^ala. Allah a créé l’homme afin que celui-ci L’adore et qu’il utilise ses organes dans l’obéissance à Allah. Allah ta^ala dit : (wa sawwarakoum fa-’ahsana souwarakoum wa ‘ilayhi l-masir) ce qui signifie : « Il vous a créés et vous a donné une belle morphologie, à Lui le devenir » [sourat At-Taghaboun/3]. Allah a accordé au croyant un privilège qui le distingue des autres car le croyant accomplit l’obligation la plus éminente que Allah lui a ordonné...

La rupture des relations familiales-Niveau 5

La rupture des relations familiales   Rompre les relations familiales est un péché du corps et fait partie des grands péchés. C’est qu’une personne ne donne pas de nouvelle à ses proches de sorte qu’ils en ressentent un grand manque et au point que leurs cœurs éprouvent vis-à-vis d’elle un rejet, ou bien qu’elle cesse de les soutenir financièrement alors qu’ils sont dans le besoin, ou bien qu’elle cesse de leur rendre visite sans excuse. On est excusé par exemple lorsqu’on n’a plus d’argent avec lequel on les aidait habituellement ou bien dans le cas où l’on possède de l’argent mais on en a besoin pour quelque chose de prioritaire. Allah ta^ala dit : (fahal ^açaytoum ‘in tawallaytoum ‘an toufsidou fi l-‘ardi wa touqatti^ou‘ arhamakoum; oula’ika la^anahoumou...

Le ^ouqouq envers les parents-Niveau 5

Le ^ouqouq envers les parents   Le ^ouqouq  -faire un tort grave à ses parents compte parmi les grands péchés dont les auteurs sont menacés d’un châtiment intense en enfer. Le ^ouqouq envers ses parents ou envers l’un des deux parents signifie : causer aux deux parents ou à l’un des deux une nuisance qui n’est pas négligeable selon les mœurs des gens. Cela dit, faire du tort à ses parents est interdit, que le tort infligé soit grave ou léger. Parmi les exemples de ^ouqouq, il y a insulté sa mère ou son père, les frapper l’un ou l’autre, ou encore les humilier tous les deux ou humilier l’un des deux. C’est également un ^ouqouq d’obéir à sa mère pour contribuer à une injustice envers son père, ou inversement : obéir à son père pour contribuer à une injustice envers...

Les jeux interdits-Niveau 5

Les jeux interdits   Jouer à des jeux interdits par la Loi fait parties des péchés de la main. Parmi ces jeux interdits -qui sont nombreux- on compte : la figuration d’un être ayant une âme, les jeux de dés, les jeux de cartes et d’autres jeux que ces deux derniers lorsqu’ils s’appuient sur le hasard et la conjecture et non sur la réflexion et le calcul. De plus, les jeux interdits mènent à la dispute et à la discorde entre les gens et ils entraînent beaucoup de maux. Les jeux de dés En arabe, cela se dit nard ou encore nardachir par référence au premier des rois perses pour qui ce jeu a été inventé. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (man la^iba bi n-nardachiri faka’annama ghamaça yadahou fi lahmi khinzirin wa damihi) ce qui signifie : « Celui...

Les vertus de la science-Niveau 5

Les vertus de la science; appliquer la science Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (talabou l-^ilmi faridatoun ^ala koulli mouslim) ce qui signifie : «Quérir la science est une obligation pour tout musulman» [rapporté par Al-Bayhaqiyy]. L’apprentissage de la science et l’instruction dans les lois pratiques de la religion sont les choses les plus nobles auxquelles on puisse consacré le plus précieux de son temps. En effet, la voie saine qui mène à la préservation de soi-même et de sa propre famille du châtiment de l’enfer, c’est d’apprendre les choses de la religion, c’est-à-dire apprendre ce que Allah a rendu obligatoire d’accomplir et apprendre ce que Allah nous a ordonné d’éviter. Allah tabaraka wa ta^ala dit : (yarfa^i l-Lahou l-ladhina...

Le mensonge-Niveau 5

Le mensonge   Le mensonge fait partie des péchés de la langue ; c’est dire quelque chose qui n’est pas conforme à la réalité, sciemment, c’est-à-dire tout en sachant que l’information que l’on donne n’est pas conforme à la réalité. Mentir est interdit, que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant. Le Prophète  salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (la yaslouhoul-kadhibou fi jiddin wa la  fi hazl) ce qui signifie : «Le mensonge n’est autorisé ni en étant sérieux, ni en plaisantant» [rapporté par Al-Bayhaqiyy]. Il a dit aussi : (‘iyyaka wa l-kadhiba fa’inna l-kadhiba yahdi ‘ila l-foujouri wa ‘inna l-foujoura yahdi ‘ila n-nar ; wa la yazalou l-^abdou yakdhibou wa yataharra l-khadhiba hatta youktaba ^inda l-Lahi kadh-dhaba) ce qui signifie : «Prends garde au...

La médisance et la calomnie-Niveau 5

La médisance; la calomnie; rapporter les paroles pour semer la discorde   Allah ta^ala dit : (ma yalfidhou min qawlin ‘il-la ladayhi Raqiboun ^Atid) ce qui signifie : « Pas une parole qu’il prononce sans  que soient auprès de lui Raqib et ^Atid » Cette ‘ayah montre que tout ce que l’homme prononce de bien ou de mal est consigné par deux anges dont l’un est nommé Raqib et l’autre, ^Atid. Il convient que la personne raisonnable se garde de dire du mal quel qu’il soit, notamment de faire de la médisance, de calomnier ou de rapporter les propos des uns aux autres pour semer la discorde. Ces trois choses comptent parmi les péchés de la langue et sont des comportements blâmables. Il a été rapporté qu’un des compagnons s’est adressé à sa langue et lui a dit : « Ô...

L’orgueil et l’envie-Niveau 5

L’orgueil, l’animosité et l’envie   L’orgueil, l’animosité et la jalousie font tous trois partie des péchés du cœur. Ce sont des comportements blâmables, que beaucoup de gens cependant méconnaissent faute d’avoir appris en quoi ils consistent et comment les éviter. 1.  L’orgeuil C’est le refus de la vérité énoncée par autrui et le mépris des gens. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (al-kibrou batarou l-haqqi wa ghamtou n-nas) ce qui signifie : « L’orgueil, c’est refuser la vérité et mépriser les gens » [rapporté par Mouslim]. « Refuser la vérité » signifie la rejeter et ne pas l’accepter de la part de celui qui l’a énoncée. « Mépriser les gens » signifie les dédaigner. On comprend de ce hadith que l’orgueil consiste à refuser la vérité dite par...

Aimer Allah et aimer Son Messager-Niveau 5

Aimer Allah et aimer Son Messager   Aimer et détester comptent parmi les actes du cœur et il est du devoir de la personne responsable de les employer, c’est-à-dire d’aimer ou de détester, en conformité avec la Loi de Allah ta^ala, d’aimer Allah ta^ala et tout ce qui est conforme à Sa Loi et de détester le diable (le chaytan) et les péchés qu’il suggère. 1.  Aimer Allah et Son Messager Il est du devoir de la personne responsable d’aimer Allah ta^ala, d’aimer Sa parole et d’aimer son Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, et ce, en suivant les ordres de la Loi et en se gardant des interdits.  Allah ta^ala dit : (qoul ‘in kountoum touhibbouna l-Laha fattabi^ouni youhbibkoumou l-Lah) ce qui signifie : « Dis : Si vous aimez Allah, alors suivez-moi, vous aurez ainsi...

La patience et l’endurance-Niveau 5

La persévérance, la patience et l’endurance; la satisfaction envers Allah   Allah ta^ala dit : (‘ista^inou bi s-sabri wa s-salati ‘inna l-Laha ma^a s-sabirin) ce qui signifie : « Aidez-vous par la patience et par  la prière, certes, Allah soutient et aide ceux qui front preuve de patience » [sourat Al-Baqarah / 153]. La patience (as-sabr) Compte parmi les devoirs du cœur. Elle consiste à retenir son âme et la contraindre à une chose qu’elle réprouve mais qu’elle peut supporter ou lors de la séparation d’une chose qu’elle désir. La patience (as-sabr) est de trois sortes : La persévérance dans l’accomplissement de ce que Allah a rendu obligatoire comme actes d’obéissance. La résistance face à ce que Allah a interdit. L’endurance face aux difficultés et aux...

La sincérité dans l’adoration-Niveau 5

La sincérité dans l’adoration; l’insincérité; l’infatuation   La sincérité dans l’adoration fait partie des obligations du cœur. Elle fait aussi partie du bon comportement. Faire preuve de sincérité dans l’adoration  Signifie: accomplir l’acte d’obéissance à Allah ta^ala pour Allah ta^ala uniquement, c’est-à-dire ne pas rechercher par son acte les louanges, les regards respectueux ni les égards de la part des gens. Allah ta^ala a fait de la sincérité une condition pour que les bonnes œuvres soient récompensées. Allah ta^ala dit: (faman kana yarjou liqa’a Rabbihi falya^mal ^amalan salihan wa la youchrik bi^ibadati Rabbihi ‘ahada) ce qui signifie : «Celui qui croit au jour du jugement, qu’il accomplisse des bonnes œuvres et qu’il ne recherche l’agrément de personne...

Le Hajj –Le pèlerinage à la Mecque-Niveau 5

Le Hajj – Le pèlerinage à la Mecque   Allah ta^ala dit : (wa li l-Lahi ^ala n-naci hijjou l-bayti mani stata^a ’ilayhi sabila) ce qui signifie : «Allah a ordonné de faire le pèlerinage à la Maison [sacrée] pour qui en a la capacité»              [Ali ^Imran / 97]. Le pèlerinage est l’une des choses les plus éminentes de l’Islam et il est obligatoire pour toute personne responsable (moukallaf), libre, qui en a la capacité. Il en est de même pour la ^oumrah. Il est donc un devoir de les accomplir une fois dans sa vie et il est recommandé de les répéter plusieurs fois. Le pèlerinage possède une faveur, celui d’être une expiation pour les grands péchés comme pour les petits péchés conformément à la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam : (man hajja falam...

La zakat – l’aumône obligatoire –Niveau 5

La zakat – l’aumône obligatoire –   Allah ta^ala dit : (wa ‘aqimou s-salata wa ‘atou z-zakat) ce qui signifie : «Accomplissez la prière et donnez la zakat» [sourat Al-Baqarah / 43]. Dans la langue arabe, le mot zakat signifie «la purification» et «l’accroissement». Selon la Loi, c’est le nom de ce que l’on paye sur un bien ou sur le corps, de façon spécifique. La zakat a été appelée ainsi parce que les biens s’accroissent par la bénédiction du versement de la zakat et parce que celle-ci purifie des péchés celui qui la paye. La zakat fait partie des choses les plus éminentes de l’Islam ; Allah l’a ordonnée la deuxième année après l’Hégire. Les choses sur lesquelles la zakat est un devoir La zakat est un devoir sur certaines choses, parmi lesquelles : 1.  le...

Le jeûne-Niveau 5

Le jeûne   Allah soubhanahou wa ta^ala a ordonné aux musulmans de jeûner le mois de Ramadan. Allah ta^ala dit : (ya’ ayyouha l-ladhina ‘amanou koutiba ^alaykoumou s-siyamou) ce qui signifie : «Ô vous qui avez cru, le jeûne est un devoir pour vous» [sourat Al-Baqarah / 183]. Cette obligation a été révélée au mois de Cha^ban de la deuxième année après l’Hégire. Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation éminente et fait partie des choses les plus importantes de l’Islam. Les musulmans se réjouissent de son approche : c’est le mois des bienfaits, des actes d’obéissances et des bénédictions. C’est le meilleur mois de l’année. Parmi les nuits de ce mois il y a la meilleure des nuits : la nuit de al-qadr  -la nuit de la valeur-. Jeûner, c’est s’abstenir pendant la...

La prière du vendredi-Niveau 5

La prière du vendredi (al-joumou^ah)   Le vendredi est le meilleur jour de la semaine. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (khayrou yawmin tala^at ^alayhi ch-chamsou yawmou l-joumou^ati  fihi khouliqa ‘ Adamou wa fihi oudkhila l-jannata, wa fihi ‘oukhija minha) ce qui signifie : «Le meilleur jour où le soleil se lève est le vendredi, c’est ce jour-là que fut créé ‘Adam, en ce qu’il en fut introduit au Paradis et en ce jour qu’il en fut sorti» [rapporté par Mouslim]. Allah ta^ala a ordonné de faire ce jour-là une prière à l’occasion de laquelle les musulmans se réunissent et qu’ils accomplissent ensemble dans al masjidou l-jami^ -la mosquée où on accomplit la prière de la Joumou^ah-, partout dans les pays musulmans. La prière du vendredi...

Leçon 11 La prière en assemblé-Niveau 5

La prière en assemblé   Notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a fortement incité à prier en assemblée et a ordonné que les cinq prières soient faites en assemblée de sorte que l’accomplissement de ce rite soit manifeste. En effet, le rassemblement des musulmans pour accomplir en assemblée une obéissance à Allah comporte un grand bien, et le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (salatou l-jama^ati tafdoulou salata l-fadh-dhi bisab^in wa ^ichrina darajah) ce qui signifie : «La prière en assemblée est meilleur que celle de l’individu seul de vingt-sept degrés» [rapporté par Ibnou Majah, At-Tirmidhiyy et Ahmad Ibnou Hanbal ], C’est-à-dire que la prière en assembler est meilleur et plus récompensée que la prière que l’on fait...

Les choses qui annulent la prière-Niveau 5

Les choses qui annulent la prière   Il convient que le musulman ait le khouchou^ pour Allah et qu’il se garde de tout ce qui annule la prière. La prière est annulée notamment si celui qui prie parle pendant la prière en disant des paroles faisant partie du langage courant des gens et qui ne sont pas une évocation de Allah, et ce de façon délibérée, en se rappelant qu’il est dans la prière, fût-ce en prononçant deux lettres ou même une seule lettre ayant un sens, par exemple (qi) ou (^i). si celui qui prie fait de nombreux mouvements d’un temps équivalent au temps que dure une rak^ah. Certains savants ont dit que la prière est annulée si celui qui prie fait trois mouvements consécutifs. si celui qui prie mange en se rappelant qu’il est dans la prière, fût-ce peu...